Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Henry-Charles LITOLFF (1818-1891)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean
Sage du forum
Sage du forum


Nombre de messages : 12126
Age : 73
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Henry-Charles LITOLFF (1818-1891)   Mar 8 Avr - 10:48

Henry Charles Litolff

Henry Charles Litolff (6 février 1818 [1]-5 août 1891) était un virtuose du clavier et compositeur de la musique romantique.

Litolff est né à Londres, fils d'une mère écossaise et d'un père alsacien. Son père était un violoniste qui a été prise à Londres en tant que prisonnier après avoir été capturés alors qu'ils luttent pour Napoléon dans la guerre péninsulaire.

Litolff a commencé son éducation musicale avec son père; il était midi quand il a joué pour le pianiste Ignaz Moscheles, qui fut si impressionné qu'il lui a donné des cours à partir de 1830. Avec Litolff la promesse a été effectivement réalisé, et il a commencé à donner des concerts alors qu'il n'avait que quatorze ans. Ses leçons avec Moscheles se poursuivir jusqu'en 1835, à l'âge de 17 ans quand, à Gretna Green, il se marie avec Elisabeth Etherington qui a 16 ans. Le couple a déménagé à Melun, puis à Paris.

En 1839 il a séparé de Elisabeth, et s'installe à Bruxelles, et en 1841 il se déplace à Varsovie, où il est soupçonné d'avoir été le chef d'orchestre de l'orchestre du Théâtre Narodowy (National Theatre). En 1844, il voyagea en Allemagne, a donné des concerts, et a enseigné Hans von Bülow. L'année suivante, il retourne en Angleterre avec l'idée de divorcer enfin d'Elisabeth, mais le plan se retourna contre lui et il s'est retrouvé en prison, et doit payer une forte amende. Il a réussi à s'enfuir (il est dit, avec l'aide de la gaoler's daughter), vers les Pays-Bas. Il est devenu ami avec les éditeurs de musique et Gottfried Meyer; après la mort de Meyer, il se marie avec sa veuve Julie (après avoir pu divorcé d'Elisabeth , il était devenu un citoyen-Brunswick). Litolff et Julie se sont mariés en 1851 et le mariage a duré jusqu'en 1858, quand il a divorcé et a déménagé son encore une fois à Paris.

Il est devenu un compositeur prolifique, mais il est désormais connu surtout comme le fondateur de la Litolff Edition de musique classique et moderne. Ses œuvres les plus remarquables sont les quatre Concertos Symphoniques, essentiellement des symphonies avec piano obligé. Le numéro un, en ré mineur, est perdu, les autres (qui, bien que n'étant pas régulièrement entendus dans le répertoire de concert, sont disponibles dans tous les enregistrements modernes) sont:

Concerto symphonique n ° 2 en si mineur, op. 22 (1844)
Concerto symphonique n ° 3 en mi bémol, op. 45 (c.1846)
Concerto Symphonique n ° 4 en ré mineur, op. 102 (c.1852)
Concerto Symphonique n ° 5 en do mineur, op. 123 (c.1867)

La seule de ses compositions encore jouées régulièrement partout est le peu Mendelssohnian scherzo du quatrième Concerto symphonique, bien que sa musique était admiré par Franz Liszt, qui lui dédicacera lui-même son premier concerto pour piano.

Il est décédé à Bois-Colombes, près de Paris

source Wikipédia anglais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Sage du forum
Sage du forum


Nombre de messages : 12126
Age : 73
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Henry-Charles LITOLFF (1818-1891)   Mar 8 Avr - 10:50






je ne connais que le premier de ces cd (les concertos 2 et 4) v"ritable symphonie avec piano ...plus "impressionnant" que ceux de Herz!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane


Nombre de messages : 1195
Age : 70
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Henry-Charles LITOLFF (1818-1891)   Mar 8 Avr - 12:22

Je possède les deux CD, donc les concertos 2 3 4 5. Ces concertos sont en fait de véritables symphonies avec piano principal. Ils me plaisent beaucoup tous les quatre.

Il a composé aussi deux ouvertures : Les Girondins op 80 et surtout Maximilien Robespierre op 55, très réaliste, on entend même la guillotine à la fin du morceau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Henry-Charles LITOLFF (1818-1891)   Aujourd'hui à 6:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Henry-Charles LITOLFF (1818-1891)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Henry Charles Litolff
» Charles Gounod (1818-1893)
» Charles Gounod (1818-1893)
» Retour de chez RF Charles
» Ray Charles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Musique romantique-
Sauter vers: