Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'orgue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
nachtmusik

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 40
Localisation : Budapest, Hongrie
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: L'orgue   Jeu 22 Mai - 1:23

puisque ce sujet est destiné à faire découvrir en détail les instruments que l'on pratique, je me lance ! je garde la direction pour plus tard (lorsque Guillaume aura bien établi les bases musicales ! Very Happy
Je vais essayer en quelques mots de parler de mon premier instrument, qui est l'orgue.

L'orgue à tuyaux, comme on l'appelle habituellement est un instrument à part entière et pas du tout forcemment voué au culte religieux. De nombreuses oeuvres profanes ont été écrites pour lui.
Le néophyte considère en général que l'orgue n'a qu'un seul son (celui qu'on entend habituellement, fort et très brillant). On oublie souvent que l'orgue possède des quantités de sonorités très différentes par les timbres et le volume sonore, qui peut passer du registre le plus doux à une puissance phénoménale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nachtmusik

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 40
Localisation : Budapest, Hongrie
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 1:28

L'ORGUE, C'EST QUOI ?

Les prémices de l'orgue remonte à la grèce antique. Les grecs avaient inventés l'ancêtre de l'orgue : l'hydraule. Dans le détail, ne me demandez pas comment ca marchait, car je n'en sais rien. Tout ce que je peux vous dire, c'est qu'il marchait, comme son nom l'indique, par l'action de l'eau et que c'était le plus souvent un instrument portatif qui comportait seulement quelques notes.

Au fil des siècles l'orgue s'est perfectionné. Voilà comment il marche aujourd'hui.
Tout le monde ici a sûrement déjà vu un orgue dans une église ou une salle de concert. Vous avez donc remarqué les tuyaux de facade qui s'alignent devant (et cachent la plupart du temps l'instrumentiste (qui peut même rester en short et tongs pendant les concerts d'été, car il fait très chaud aux tribunes des orgues !!)
En réalité les tuyaux qui sont apparents ne représentent qu'une toute petite partie de leur nombre réel. Un orgue moyen comporte entre 2000 et 3000 tuyaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nachtmusik

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 40
Localisation : Budapest, Hongrie
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 1:40

LA CONSOLE
pour comprendre pourquoi il y a autant de tuyaux, il faut se placer à la console de l'orgue, c'est à dire les claviers et disons "le tableau de bord".

Un orgue comporte en général de 2 à 5 claviers (les uns au-dessus des autres). + un pédalier (qui est en réalité un clavier supplémentaire, mais pour les pieds).
Les claviers portent des noms : en général on trouve le "grand orgue" (clavier principal), le "positif", le "récit"...
Les claviers manuels comportent en général 4 octaves et demie et le pédalier (dont les touches sont en fait des "marches", sortes de grosses lamelles de bois) en comporte 2 et demie. Ce pédalier est situé dans le prolongement des claviers, au niveau des pieds, et sous le banc de l'organiste.

Outre les claviers, on a de part et d'autre, des tirants que l'on appelle "registres" ou "jeux". Ce sont les différents timbres de l'orgue. A chaque claviers (y compris le pédalier) correspond un groupe de jeux.

Un orgue de belle taille comporte entre 50 et 70 jeux mais aux états-unis ou en Australie, on trouve de véritables vaisseaux spatiaux de 200 jeux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nachtmusik

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 40
Localisation : Budapest, Hongrie
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 2:00

COMMENT CA MARCHE ?

Si on fait abstraction des instruments à traction élèctrique (nouveaux instruments), l'orgue est toujours un système mécanique. (mise à part le moteur, qui lui, est évidemment élèctrique).

A l'intérieur de l'instrument (donc la partie que l'on ne voit pas), tout est extrêmement bien ordonné, les tuyaux sont bien rangés, dans un ordre très logique (ne serait-ce que pour l'entretien et l'accord de l'instrument). A chanque registre ou jeux, correspond un groupe de tuyaux. Les tuyaux sont rangés par registres.

On va essayer de faire le plus simple possible : Tout commence lorsque on met l'orgue en route et que le moteur tourne. Le moteur va puiser l'air environnant et le retenir sous pression à l'intérieur des sommiers.

Ce qu'on appelle un sommier est une sorte de planche en bois, percée de trous, trous dans lesquels les tuyaux sont positionnés. Tout est parfaitement étanche afin qu'il n'y ait aucune fuite d'air. Les tuyaux sont debouts sur les sommiers, prêts à fonctionner.
Lorsqu'on fait coulisser un registre, le groupe de tuyaux correspondant est actionné. Sous chaque tuyau se trouve une soupape qui va s'ouvrir lorsque je vais jouer une touche du clavier, et libérer ainsi l'air sous pression dans le sommier et qui va alors monter dans le tuyau pour produire un son.

Voilà, c'est tout bête ! ou presque...

Il y a autant de tuyaux dans un orgue que le nombre de registres, multiplié par le nombre de touche du clavier.
Exemple : un orgue avec des claviers de 56 notes et comportant 50 jeux aura : 50 x 56 = 2800 tuyaux. (je vous passe les registres qui font fonctionner plusieurs tuyaux à la fois, trop compliqué pour le moment Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nachtmusik

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 40
Localisation : Budapest, Hongrie
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 2:23

LES REGISTRES ou JEUX

L'orgue est un véritable orchestre.
Certains registres portent d'ailleurs des noms d'instruments comme :
- le hautbois
- le basson
- le violoncelle
- la flute
- la clarinette
- la trompette
etc...

D'autres registres portent des noms plutot bizarres pour les non-habitués :
- La montre
- le nazard
- le larigot
- la voix humaine
- la voix célèste
- le prestant
- la fourniture
- la bombarde
etc...

Attention toutefois : l'orgue n'est pas un synthétiseur ! les sons qu'il produit ne sont pas destinés à imiter à l'identique les instruments dont il porte les noms ! c'est seulement le caractère qui est reproduit.

Tous ces registres vont donner à l'instrument toute sa richesse. C'est eux qui vont permettre à l'orgue de s'exprimer, tantot dans la douceur, tantôt dans la brillance ou dans l'extrême puissance.
Les jeux sont divisés en trois catégories :
- Les jeux de FONDS
- les jeux de MIXTURES et de MUTATIONS
- Les jeux d'ANCHES

Je reviendrais tout à l'heure en détail sur ces trois catégorie.

Ce qu'il faut savoir, c'est que les registres ont des hauteurs différentes, et ces hauteurs sont données en "pieds". Du plus grave au plus aigus :
- 32 pieds
- 16 pieds
- 8 pieds
- 4 pieds
- 2 pieds
- 1 pied.

Prenons par exemple une flute de 8 pieds (on écrit 8'). Cela signifie que le tuyaux le plus grave de ce registre mesure 8 pieds (soit environ 2,40 mètres). Autant vous dire que les orgues possédant un 32' sont abrités nécéssairement dans des églises colossales (il faut la place !, le tuyaux le plus grave mesure en effet une dizaine de mètres de haut !!!)

La hauteur "fondamentale", c'est le 8 pieds. un "Ré" joué sur un jeu de 8' sonnera Ré à la hauteur normale. Le même Ré joué sur un jeu de 4' sonnera une octave au-dessus. Sur un jeu de 2', un octave encore au-dessus , etc... et inversement pour le 16', le Ré sonnera une octave en-dessous...
pour simplifier on peut dire qu'une flute de 8' est un jeu à hauteur "normale", un "octavin" de 2' est un jeu aigu et une "soubasse" de 16' est un jeu grave.

Comme on peut mélanger bien évidemment les jeux et donc les fréquences, on peut arriver à obtenir un son d'une ampleur extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nachtmusik

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 40
Localisation : Budapest, Hongrie
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 2:34

LES JEUX DE FONDS

Ils constituent la base sonore, la fondation. (c'est un peu comme une première couche, bien qu'ils puissent être utilisés tout seuls).

Dans les jeux de fonds, on peut citer les suivants :
- LA MONTRE (jeu principal, son assez "granuleux" riche en harmoniques)
- LE PRESTANT (en général de 4') jeu de fond un peu plus vigoureux
- LA FLUTE , jeu de fond doux et rond. Il existe plusieurs sortes de flutes (flute octaviante, flute harmonique, flute à cheminée...) qui ont de petites différences sonores.
- LE BOURDON : un jeu sensiblement du même volume sonore que la flute si ce n'est que les tuyaux du bourdon sont en bois et non en métal, ce qui lui confère un son plus étouffé et moins riche en harmoniques.
- LA SOUBASSE : jeu de pédale, la soubasse est un jeu grave (16'). et doux.

Tous ces jeux de fonds (il y en a encore d'autres, comme la gambe, le salicional, le principal...) constituent un fond sonore, mais peuvent être chacun utilisés en solistes (je pense par exemple à la flute harmonique que Vierne utilise souvent dans les pages méditatives de ses symphonies pour orgue).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nachtmusik

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 40
Localisation : Budapest, Hongrie
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 2:48

LES JEUX DE MIXTURES et les MUTATIONS

Ce sont des jeux qui font parler plusieurs tuyaux à la fois.
Les jeux de mixtures apportent la brillance à l'instrument. C'est ce qu'on entend par exemple dans la célèbre "toccata et fugue" en Ré de Bach. Ce son, si caractéristique de l'orgue, celui qu'on connait le plus, est produit par des mixtures.

Les mixtures et les mutations ne s'utilisent jamais seuls, mais avec une base de jeux de fonds plus ou moins importante.
En effet lorsque vous tirez un jeu de mixture et que vous actionnez une touche du clavier, vous allez entendre plusieurs notes ensembles, sans aucune base. Vous n'allez entendre en réalité que les harmoniques. Pour entendre la note réelle avec la brillance de la mixture, il vous faudra mélanger en général avec une solide base comme une montre de 16', une montre de 8' et un prestant de 4'.

Les différents jeux de mixtures :
- LA FOURNITURE
- LE PLEIN-JEU
- LA CYMBALE

C'est la même chose pour les jeux de mutations, à savoir que leur emploi nécessite le mélange avec les fonds.
Les différents jeux de mutations :
- LE NAZARD
- LA TIERCE
- LE LARIGOT

Lorsque vous jouez un Do avec un nazard (qui mesure 2 pieds et 2/3) vous entendrez en réalité un sol à la quinte, mais en 2 pieds c'est à dire 2 octaves au dessus. On pourrait alors se dire que jouer avec ces jeux ferait entendre une véritable cacophonie. Mais si je mélange avec ce nazard une flute de 8' (ne jamais oublier le 8'), la magie opère. C'est la flute qui devient prédominante, le nazard (qui pourtant joue tout à la quinte 2 octaves au-dessus) ne devient qu'une richesse harmonique.

Lorsqu'on mélange des jeux de fonds doux avec un nazard et une tierce, on obtient un jeu décomposé appelé "sesquialtera", qu'on peut entendre dans certains chorals ornés de Bach.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nachtmusik

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 40
Localisation : Budapest, Hongrie
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 2:56

LES JEUX D'ANCHES

Ce sont les jeux qui donnent la puissance.

Les jeux d'anches ne sont pas construits pareils que les autres. A l'intérieur du tuyau, il y a une tige de métal qui vibre lorsque l'air passe dans le tuyau. Le son produit est pincé, nazillard.

Les différents jeux d'anche :

Les jeux d'anches doux :
- LE HAUTBOIS
- LA CLARINETTE
- LA VOIX HUMAINE (son très particulier)

Les jeux d'anches puissants :
- LE CROMORNE (un jeu au son très spécial, creux, utilisé très souvent dans la musique baroque (voir Couperin, Grigny...)
- LA TROMPETTE
- LE CLAIRON
- LA BOMBARDE
- LE BASSON

Les jeux d'anches sont souvent utilisés en solistes, Mais s'ils sont ajoutés ensembles à une base de fonds et de mixtures, ils amènent l'orgue à la plus grande puissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nachtmusik

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 40
Localisation : Budapest, Hongrie
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 3:10

LES PETITS "PLUS"

Il y a encore tout un tas d'accessoires qui permettent à l'organiste d'être plus à son aise, ou qui permettent de varier encore les couleurs.
En vrac :

- La boite expressive
A partir de l'époque romantique, les tuyaux du "Récit" (le 3ème clavier) sont enfermés dans une "boite à volets". A l'aide d'une pédale située sous les claviers, l'organiste peut ouvrir ou fermer des jalousies devant les tuyaux de ce claviers, ce qui permet d'en varier le volume sonore.

- Les "Appels"
Quelques instrument possèdent des appels. Un ou plusieurs "champignons, actionnés avec le pied, permettent d'appeler par exemple tous les jeux d'anches d'un seul clavier.

- Les "Accouplements"
Les claviers peuvent être accouplés entre eux. Cela permet de multiplier encore les combinaisons sonores, mais aussi de multiplier la puissance de l'instrument.

- Le Combinateur
une petite explication s'impose.
Les organistes ont toujours besoin d'assistant(s) lors des concerts. Dans la littérature romantique et moderne, les changements de registration en cours de morceaux peuvent être fréquents, et l'organiste ne peut pas les assurer tout seul. Le "tireur de jeux" comme on l'appelle habituellement, est là pour ça. Mais aujourd'hui on construit des orgues équipés d'un combinateur, qui permet d'enregistrer à l'avance ses registrations. Il suffit alors, au moment des changements d'appuyer sur un seul bouton, au lieu de pousser et de tirer des ribambelles de jeux. Très pratique, mais la collaboration humaine est tellement plus agréable que la froideur d'un combinateur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nachtmusik

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 40
Localisation : Budapest, Hongrie
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 3:21

COMMENT JOUE T-ON DE L'ORGUE ?

L'orgue disposant de plusieurs claviers, on peut les utiliser séparemment ou ensemble. Le pédalier, lui, est presque toujours omniprésent.

On peut jouer les deux mains ensembles sur le même claviers mais aussi sur deux claviers différents, en utilisant une registration propre à chacun, dans un schéma : mélodie dans la main droite et accompagnement dans la main gauche ou inversement.

Idem pour le pédalier qui peut être accompagnateur ou soliste.
La plupart du temps, la pédale joue les notes graves, avec des jeux de 16 et de 8', mais fréquemment elle peut jouer la mélodie sur un jeu aigu récupéré par exemple sur un clavier à l'aide d'un accouplement Clavier/pédale.
Toutes les combinaisons sont possibles. (à l'exception toutefois de jouer le pédalier avec les mains et inversement ! Mr Green !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nachtmusik

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 40
Localisation : Budapest, Hongrie
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 3:38

LE REPERTOIRE

Il est très vaste et s'étale sur toute les époques.

Musique baroque
- Nicolas de Grigny : livre d'orgue
- Francois Couperin : Messe pour les paroises, messe pour les couvents
- Bruhns, Balbastre, Daquin...
- et bien sûr J.S. Bach : Chorals de Leipzig, Chorals Schübler, Préludes et fugues, Toccatas et fugues, Fantaisies et fugues, Klavierübung, Sonates en trio...

Musique classique
assez peu malheureusement, mais citons quand même plusieurs oeuvres de Mozart : Fantasie en Fa mineur, Andante, Adagio et rondo...

Musique Romantique
- Schumann : études en forme de canon, Fugues sur B.A.C.H.
- Brahms : Chorals, Fugue en La bémol mineur, Préludes et fugues...
- Liszt : Fantaisie et fugue sur "ad nos, ad salutarem undam", variations, Fantaisie et fugue sur B.A.C.H., 2vocation à la chapelle sixtine...
- Franck : 3 Chorals, Grande pièce symphonique, Fantaisie en La majeur, Prière...
- Widor : Symphonies pour orgue n°1 à 8, symphonie romane, symphonie gothique...
- Mendelssohn : Préludes et fugues, sonates...

Musique post-romantique
- Reger : Préludes et fugues, Toccatas et fugues, Préludes de chorals...
- Vierne : 6 symphonies pour orgue, 24 pièces de fantaisie, 24 pièces en style libre, messes...

Musique moderne
- Jehan Alain : 3 danses, Litanies, 2 Fantaisies, oeuvres diverses...
- Messiaen : La nativité, L'ascension, Les corps glorieux...
- Duruflé : Prélude et fugue sur le nom d'ALAIN, Suite op.5, scherzo, Prélude adagio et choral varié sur Veni Creator...
- Tournemire : 7 chorals poèmes, Improvisations...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nachtmusik

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 40
Localisation : Budapest, Hongrie
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 3:39

Voilà.
Maintenant, s'il y a des questions, j'y répond avec plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(xxx)



Nombre de messages : 267
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 8:28

(...)


Dernière édition par (xxx) le Mar 22 Juil - 9:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nachtmusik

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 40
Localisation : Budapest, Hongrie
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 10:15

oui ! tout à fait, pour la renaissance, tu fais bien de préciser Very Happy

je n'ai également pas parlé de l'orgue contemporain avec des compositeurs (et organistes eux-mêmes) comme Naji Hakim, Jean-Pierre Leguay, Jean Guillou....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cecile

avatar

Nombre de messages : 644
Localisation : quelque part où règne la musique
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 10:34

nachtmusik a écrit:
Voilà.
Maintenant, s'il y a des questions, j'y répond avec plaisir !


Bonjour Nachtmusik, quand tu t'y mets, il y a de quoi lire, intéressant, je t'envoie par mail, un joli petit orgue dont jouait LVB, si tu veux ensuite le mettre sur le forum avec tes textes, une suggestion, seulement si cela te va

Il y a une symphonie que j'aime particulièrement, c'est la sqymphonie n° 3 pour orgue de Camille Saint-Saens, c'est fabuleux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nachtmusik

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 40
Localisation : Budapest, Hongrie
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 10:39

Pour la photo, met-la toi, car je ne sais pas encore insérer des photos Embarassed la technique et moi....

La symphonie de St Saens n'est pas une symphonie pour orgue mais AVEC orgue. Hereusement que St Saens a précisé, parce qu'on ne l'entend pas beaucoup ! La symphonie est intéressante musicalement, mais ne consitue pas une pièce majeure dans le répertoire d'orgue. En revanche, Vierne et Widor ont écrit de véritable symphonies pour orgue seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Sage du forum
Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 12126
Age : 74
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 11:01

merci pour ton panorama très interressant, copieux sans nous noyer dans les détails!
J'aime beaucoup l'orgue et particulièrement la période baroque, et aussi les symphonies pour ou avec(?) orgue (Guilmant, Jongen)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nachtmusik

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 40
Localisation : Budapest, Hongrie
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 11:16

merci Jean ! j'ai essayé de faire "synthetique". C'est vrai que l'orgue est une grosse machine. C'est vite fait de tomber dans la complexité.
Alors évidemment, je n'ai pas parlé de plein de choses. Philippe me faisait remarquer que je n'avait pas évoqué le tempérament inégal, c'est vrai ... d'un autre côté, si je me met à parler de ça, alors que dans les bases, Guillaume est en train de vous donner les rudiments élémentaires, je sens qu'il va y avoir des lacunes ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Sage du forum
Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 12126
Age : 74
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 11:19

c'est évident...et le mieux c'est qu'à partir de ton exposé, ceux qui ont des questions précises te les posent! et en profiteront ceux que celà interresse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nachtmusik

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 40
Localisation : Budapest, Hongrie
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 11:20

A ma connaissance Guilmant n'a pas écrit de symphoniies pour orgue, mais des sonates. Bon, je te l'accorde, ce sont de grandes sonates, qui peuvent éventuellement s'apparenter à des gros mouvements symphoniques.
Cela dit, je ne suis pas très calé sur Guilmant, j'avoue ne pas trop accrocher.
Ma période de prédilection est plutot le 20è siècle avec Vierne (lui, c'est mon "chouchou" !) et aussi Alain, Duruflé... pour moi, c'est dans cette période que l'orgue a été exploité à fond en tant qu'instrument orchestral et complet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Sage du forum
Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 12126
Age : 74
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 11:35

En vérifiant sur mon CD...La symphonie N° 2 opus 91 de Guilmant est en fait une transcription qu'il a écrite lui même de sa sonate N° 8....je l'ai avec la 3eme symphonie pour orgue et orchestre de Widor jouées par Ian Tracey et le BBC philarmonic dir Yan Pascal Tortelier;

Vierne...tu m'as fait acheter l'intégrale de ses symphonies. ..ce que je regrette pas!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nachtmusik

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 40
Localisation : Budapest, Hongrie
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 11:49

en fait, je l'ai achetée aussi ! Wink

c'est un régal ! cet organiste a tout compris à Vierne et l'orgue qu'il joue est tout à fait remarquable pour cette musique !

je suis content de voir que tu ne regrette pas ton achat ! as-tu pour le moment suffisamment écouté pour donner tes préférences sur les symphonies ou sur d'autres pièces ? Personnellement, j'adore la symphonie n°4 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Sage du forum
Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 12126
Age : 74
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 13:41

non il faut que je réécoute pour dire mes préférences! mais je n'y manquerais pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cecile

avatar

Nombre de messages : 644
Localisation : quelque part où règne la musique
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 14:14

nachtmusik a écrit:
Pour la photo, met-la toi, car je ne sais pas encore insérer des photos Embarassed la technique et moi....

La symphonie de St Saens n'est pas une symphonie pour orgue mais AVEC orgue. Hereusement que St Saens a précisé, parce qu'on ne l'entend pas beaucoup ! La symphonie est intéressante musicalement, mais ne consitue pas une pièce majeure dans le répertoire d'orgue. En revanche, Vierne et Widor ont écrit de véritable symphonies pour orgue seul.


Tu chipotes Nachtmusik, pour ou avec !!!!, je ne connais pas ceux que tu cites, en matière d'orgue, je pense à d'autres compositeurs, évidemment
plus importants que Saint-Saens,

Pour les photos, eh bien non, je ne rougis pas, compte tenu du peu de temps et de la façon dont j'ai appris à me servir d'un ordinateur seule, je suis plutôt satisfaite de moi, yes yes bounce bounce bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nachtmusik

avatar

Nombre de messages : 357
Age : 40
Localisation : Budapest, Hongrie
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: L'orgue   Jeu 22 Mai - 14:20

eh non, je ne chipote pas ! je pense qu'on en peut pas prednre pour la même chose une symphonie ou l'orgue est un instrument de l'orchestre et une symphonie ou l'orgue est le SEUL instrument (il n'ya pas do'rchestre dans les symphonies de Vierne).

Et puis pour les photos, c'est moi qui rougis, je ne sais pas insérer de photos !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'orgue   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'orgue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Symphonies pour orgue
» Messiaen : Oeuvres pour orgue
» Orgue d'Urrugne (Pays Basque)
» Découvrir l'orgue par le disque
» Pourquoi un orgue virtuel n'égalera jamais un orgue à tuyaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Le Conservatoire-
Sauter vers: