Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hans Werner Henze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
avatar

Nombre de messages : 14526
Age : 34
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Hans Werner Henze   Ven 1 Aoû - 22:29

Hans Werner Henze, né le 1er juillet 1926 à Gütersloh et résidant en Italie depuis 1953, est un compositeur allemand.

D'abord influencé par Stravinski, il s'initie à la musique sérielle auprès de Wolfgang Fortner.
Ses premières compositions à l'exemple de son Concerto pour violon (1947) se placent d'emblée sous le signe de l'atonalité. Son style se diversifie par la suite et se libère quelque peu des techniques sérielles à travers des genres musicaux aussi différents que la symphonie et l'opéra.
Il acquiert la célébrité dès les années 1950 avec une série d'œuvres écrites pour la scène comme Boulevard Solitude (1951), König Hirsch (1955) et Der Prinz von Hombourg (1958).
Il s'est entre-temps installé en Italie après avoir obtenu en 1953 le Prix Italia pour son opéra radiophonique Ein Landarzt (Un Médecin de campagne), d'après une nouvelle de Kafka. Engagé à l'extrême-gauche dans les années 1960-70, il dédie son oratorio Das Floss der Medusa (Le Radeau de la Méduse) à Che Guevara et séjourne un temps à Cuba, où il crée sa Sixième Symphonie (1969).
Il est aussi l'auteur de plusieurs partitions pour le cinéma allemand (Der Junge Törless, L'Honneur perdu de Katharina Blum et Un Amour de Swann de Volker Schlöndorff), mais aussi français (Muriel et L'Amour à mort d'Alain Resnais).
D'une manière générale, son langage musical se situe dans la lignée du sérialisme lyrique d'Alban Berg et de Karl Amadeus Hartmann.
Compositeur prolifique, il a écrit dix symphonies et une vingtaine d'opéras, dont certains en collaboration avec la poétesse autrichienne Ingeborg Bachmann.

Opéras majeurs
Boulevard Solitude (inspiré de Manon Lescaut de Antoine François Prévost dit l'abbé Prévost) (1951)
Der König Hirsch (Le Roi cerf) (1952-55, révisé en 1962)
Der Prinz von Hombourg (Le Prince de Hombourg, d'après Heinrich von Kleist, livret d'Ingeborg Bachmann)
Elegy for young Lovers (Élégie pour jeunes amants) (1959-61)
Der junge Lord (Le Jeune Lord, livret d'Ingeborg Bachmann) (1964)
The Bassarids (Les Bassarides, d'après Euripide) (1965)

Œuvres diverses
La Chatte anglaise, opéra en deux actes, tiré de la nouvelle d'Honoré de Balzac :Peines de cœur d'une chatte anglaise , livret d’Edward Bond, musique de Hans Werner Henze. création mondiale au Festival de Schwetzingen en 1983, coproduction avec l’Opéra de Lyon en 1984.

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
avatar

Nombre de messages : 14526
Age : 34
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze   Ven 1 Aoû - 22:33


_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
avatar

Nombre de messages : 14526
Age : 34
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze   Ven 1 Aoû - 22:36



c'est par ce dvd que je vais decouvrir Henze

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze   Ven 1 Aoû - 23:59

Henze fait partie de ces compositeurs qu'il m'arrive d'oublier indûment sur mes étagères. Ses chants sont souvent remarquables, comme Six chants traduits de l'arabe (Sechs Gesänge aus dem Arabischen) servis par la voix d'Ian Bostridge.

Je mettrai tout à l'heure Trois Etudes symphoniques et autres pièces (Wergo 2001)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze   Lun 6 Oct - 23:42

Symphonie n° 7 – Ariosi su poesie di Torquato Tasso chantés pas Christiane Oelze – dir. Sylvain Cambreling (Hänssler 2002)


Au moins ce soir, je préfère nettement écouter les chants du Tasse. Je conviens volontiers avoir un faible pour les œuvres vocales de Henze.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze   Sam 23 Mai - 23:33

Symphonie n° 10, suivie de La Selva incantata et de Quattro poemi – dir. Friedemann Layer (Accord 2005) Voici une symphonie à sous-titres (Une tempête, Un hymne, Une danse, Un rêve) évocateurs. Si on pense à Penderecki, on a là autre chose qu’un post-romantisme retrouvé ou à l’opposé des « procédés » iconoclastes : Henze a un style assez constant qui ne se définit pas par des ruptures avec la tradition ou avec lui-même.

Je me demande ce que Joachim peut en penser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
avatar

Nombre de messages : 1195
Age : 71
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze   Mar 2 Juin - 21:22

Jean-Michel a écrit:
[/center]
Je me demande ce que Joachim peut en penser...

Rien, parce que je ne connais pas cette 10ème symphonie Embarassed

Je n'ai entendu que les huit premières (sauf la 6), mais je n'en ferai pas ma tasse de thé Wink Entre les deux, je préfère Penderecki (pour ce qui concerne les symphonies).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Sage du forum
Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 12126
Age : 74
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze   Mar 2 Juin - 22:22

je serais bien un peu comme toi Joachim!...mais il est vrai que çà fait pas mal d'années que je n'ai pas entendu de Henze...et comme on change toujours ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze   Mer 14 Oct - 23:21

Royal Winter Music : First Sonata on Shakespearean Characters, Second Sonata on Shakespearean Characters (sonates sur des personnages de Shakespeare), pour guitare seule, Dietmar Kreš (Wergo 1986)
ou Henze intimiste, ce qui surprend presque mais séduit assurément. Quant au rapport avec les personnages de Shakespeare, il faut sans doute y mettre un peu du sien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
avatar

Nombre de messages : 1195
Age : 71
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Werner Henze   Lun 19 Oct - 12:11

J'ai entendu aussi ces deux sonates, mais j'ai pas trop aimé. Comme tu dis, je me demande quelle peut bien être cette référence à Shakespeare !

Depuis le dernier post, j'ai écouté les symphonies 6 et 10 (il ne manque donc plus que la 9), mais elles m'ont déplu, en particulier la 6. Elle est soit disant en hommage à Castro, on n'y entend aucun chant révolutionnaire, au contraire, c'est un amalgame de dissonances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hans Werner Henze   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hans Werner Henze
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hans Werner HENZE (1926-2012)
» Hans Werner Henze (1926-2012)
» Wagner - Ring - Hans Knappertsbusch
» Hans Gàl (1890-1987)
» Hermann Hans Wetzler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Musique contemporaine-
Sauter vers: