Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alfred Schnittke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Alfred Schnittke   Ven 7 Nov - 0:29

Alfred Schnittke
(Engels, oblast de Saratov,1934 – Hambourg 1998)

Très influencé par Prokofiev et par l'école sérielle, Schnittke se veut spirituellement engagé. Il excellera dans la musique de chambre, mais également dans ses concertos, d'une très grande qualité.
Le père d’Alfred Garrievitch Schnittke, journaliste et interprète, est né à Francfort d'une famille juive originaire de Russie et s'installe en Union soviétique en 1926. Il commence ses études musicales en 1946 à Vienne et termine ses études de composition à Moscou au Conservatoire Tchaïkovski en 1961. Il enseigne de 1962 à 1972 au conservatoire de Moscou et vit ensuite principalement en composant des musiques de films.
Converti au christianisme, Schnittke se tourne vers la recherche de spiritualité et a de profondes orientations mystiques qui ont une grande influence sur sa musique. Schnittke a été la cible de la bureaucratie soviétique. Sa Première Symphonie a été interdite par l'Union des compositeurs et en 1980, le compositeur a été empêché de sortir du territoire de l'Union soviétique.
En 1985, il est victime d'une attaque cérébrale qui le laisse dans le coma. On constatera aà plusieurs reprises le décès clinique mais Schnittke se remet et reprend son travail de composition. En 1990, il quitte la Russie pour s'établir à Hambourg où il meurt en 1998.

Œuvre
Musique concertante
4 Concertos pour violon
1 Concerto pour piano et cordes
2 Concertos pour violoncelle
1 Concerto pour alto

Concerti Grossi
Concerto Grosso n° 1, pour deux violons, clavecin, piano préparé et cordes - n° 2, pour violon, violoncelle et orchestre - n° 3, pour deux violons, clavecin et cordes - n° 4, (symphonie n°5), pour violon, hautbois, clavecin et orchestre - ° 5, pour violon, piano et orchestre - n° 6, pour piano, violon et cordes

Musique orchestrale

Pianissimo, 1968
Polyphonic tango, pour ensemble, 1979
In memoriam, écrite juste après la mort de sa mère. Le Requiem étant à l'époque interdit sous Brejnev, il décida d'écrire à l'origine "In memoriam" pour 5 pianos. Par la suite, il composa la version pour orchestre
Peer Gynt, ballet en 3 actes et un épilogue 1986
Gogol Suite
(K)ein Sommernachtstraum

Musique pour orchestre et chœur
Cantate Seid Nüchtern und Wachet pour solistes, chœur mixte et orchestre, op.167, créée en 1983. Elle constituera le troisième acte de son opéra Historia von D. Johann Fausten, op. 239, créé en 1995.

Symphonies
10 Symphonie numérotées 0 à 9

Musique de chambre
4 Quatuors à cordes
3 Sonates pour violon et piano
Trio à cordes
Quintette avec piano, 1976
2 Sonates pour violoncelle et piano
Stille musik pour violon et violoncelle

Opéras
Le 11e Commandement (1962)
La Vie avec un Idiot (1990-1991) d'aprés Yerofeyev
Gesualdo (1993)
Historia von D. Johann Fausten, op. 239 (1983)

Musique vocale
Requiem, 1975
Concerto pour chœur, 1986
Les Psaumes de la repentance

Musique pour piano
Improvisation et fugue, 1965
3 Sonates

Musique pour orgue
2 pièces pour orgue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Quelques disques   Ven 7 Nov - 0:32

Psaumes de la Repentance pour chœur mixte, dir. Konu Kaljuste (ECM 2001)

Quintette avec piano, Quatuor Keller et Alexei Lubimov (ECM 2003)

Sonate n° 1 pour violon – Concerto grosso n° 1 pour 2 violons, clavecin, piano et cordes, Ensemble Il Terzo Suono (Dynamic 1989)

Œuvre pour violoncelle et piano, Sonja Schröder, Peter Martin (Thorofon 2001)

Concerti grossi 1 et 5, Quasi una sonata, Gidon Kremer, Heinrich Schiff, Christoph von Dohnanyi (DG 2002)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops

avatar

Nombre de messages : 509
Age : 71
Localisation : Sint-Niklaas (Belgique)
Date d'inscription : 07/04/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 7 Nov - 1:16

Je connaîs bien et apprécie sa musique pour piano, mais j'aimerais bien essayer l'un ou l'autre de ses opéras. Une suggestion?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 7 Nov - 1:21

Je n'ai pas mis de piano ci-dessus. Ses opéras, je ne les connais absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
avatar

Nombre de messages : 1195
Age : 71
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 7 Nov - 11:29

Les oeuvres de Schnittke sont assez éclectiques : certaines sérielles (que je n'aime pas trop), certaines tout à fait tonales et quelquefois post romantiques.

Pour prendre l'exemple du quintette avec piano dont tu présentes le CD, dans l'ensemble je n'aime pas, mais à l'exception du mouvement pastoral que je trouve absolument génial.

Il y a quelques chef-d'oeuvres, comme l' oratorio Nagasaki, la symphonie n° 0, le(k)ein Sommernachstraum, la Gogol-suite, le Requiem.

Par contre je n'ai jamais entendu d'opéras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Sage du forum
Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 12126
Age : 74
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 7 Nov - 11:59

joachim a écrit:

Il y a quelques chef-d'oeuvres, comme l' oratorio Nagasaki, la symphonie n° 0, le(k)ein Sommernachstraum, la Gogol-suite, le Requiem.
.

Je suppose que tu classes ces oeuvres dans celles que tu aimes?....et que je pourrais commencer par celles ci ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
avatar

Nombre de messages : 1195
Age : 71
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 7 Nov - 13:11

Ma remarque est ambiguë c'est vrai. Si je dis chef d'oeuvre, il faut sous entendre pour moi Wink et pas forcément pour Jean Michel...

Comme on a souvent des goûts communs, Jean, je crois que tu peux commencer par les oeuvres que j'ai citées. On peut y ajouter la Suite en style ancien, le concerto pour violon n° 4 (mais pas le 2 !), le Gratulations Rondo pour violon et piano, le quintette avec piano pour sa pastorale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Sage du forum
Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 12126
Age : 74
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 7 Nov - 16:08

je t'avais bien compris Wink ...en tout cas tu le connais plutôt bien!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops

avatar

Nombre de messages : 509
Age : 71
Localisation : Sint-Niklaas (Belgique)
Date d'inscription : 07/04/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 7 Nov - 21:31

Excuses, j'ai confondu! Ce que j'ai de lui est:
-quintette avec piano (1972-76)
-canon in memoriam Igor Stravinsky (quatuor, 1971)
-quatuor pour piano (1988)
-trio à cordes (1985).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Sam 8 Nov - 0:25

A partir de 1968 environ, le style de Schnittke est marqué par de nombreux styles de diverses époques et par des citations et des allusions qui vont jusqu’au collage. Schnittke a parlé de « polystylistique » : « La polystylistique n’est pas quelque chose que j’ai inventé ou qui m’est propre. C’est la rencontre de divers domaines stylistiques, de diverses citations provenant de musiques très différentes. Il y a aussi des quasi-citations, des éléments qui ressemblent à des citations mais qui n’en sont pas. Dans tous les cas, la polystylistique permet de faire coexister un univers musical personnel et un univers musical réfracté qui existe de façon objective ».
On observe des changements d’idiome au XX° siècle chez des compositeurs comme Ernst Krenek. Chez Schnittke, la mobilité du langage musical est cependant différente : brouillage, fragments, diversité dans chaque morceau, passage d’une tonalité à une autre, mouvement désintégré. Il y a par ailleurs une autre tendance chez Schnittke dans une phase tardive marquée par la douleur : la quête d’une « tension régulière » où le conflit et le disparate font place à la sérénité, à l’abandon, à la quiétude et à la paix. On peut ainsi rapprocher Schnittke de compositeurs comme Morton Feldman, Josef Matthias Hauer ou Luigi Nono dans ses œuvres tardives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Lun 10 Nov - 0:29

joachim a écrit:
le concerto pour violon n° 4
Il n'est pourtant pas toujours très consonant (de mémoire, la fin du 2° mouvement et une partie du 4°)
Ma version des concertos pour violon, Gidon Kremer et Christoph Eschenbach (Teldec 2000)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mar 4 Aoû - 23:04

J’aime de plus en plus Schnittke. J’ai réécouté ce disque tout à l’heure, ses vagues sonores qui durent juste le temps qu’on s’y coule et qui se transforment – une musique qui me semble bien refléter le monde moderne où on a à peu près tout à disposition (les différents styles de Schnittke par exemple) mais où il faut recomposer les fragments pour en faire un monde dans lequel vivre. La musique de Schnittke, ou comment recomposer le monde qui nous entoure : voilà une manière de lui prêter l’oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Ven 4 Déc - 0:36

C'est décidément un disque que j'aime : j'ai envie d'en parler quand je l'écoute. J'en dirais presque la même chose. Je me dis qu'il faudrait que j'essaie d'écrire quelque chose de plus long pour aller un peu au-delà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
avatar

Nombre de messages : 1195
Age : 71
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Mer 9 Déc - 20:12

Je viens de trouver son opéra Life with an Idiot, mais je ne l'ai pas encore écouté. Tu connais, Jean Michel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Jeu 10 Déc - 0:34

Pas du tout ! Là, je suis intéressé par tes impressions : ça ressemble à quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
avatar

Nombre de messages : 1195
Age : 71
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Jeu 10 Déc - 13:56

Je viens de terminer l'écoute de "la vie avec un idiot", un opéra complètement déjanté (genre le nez de Chostakovitch, mais bien plus atroce), qui met en scène "Je" et sa femme, qui sont condamnés pour un crime non précisé, à vivre avec un idiot nommé Vova. Celui ci commet tellement d'atrocités contre le couple, va jusqu'à les violer (la femme et "je" lui même), puis tue la femme. Finalement "je" devient lui même un idiot et finit à l'asile !

La musique se ressent du dodécaphonisme, il y a des cris, des scènes un peu plus lyriques, bref je crois qu'il vaut mieux écouter cet opéra que de le voir sur scène.

Je pense que la musique devrait t'intéresser, mais peut-être pas le sujet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Jeu 10 Déc - 23:50

Merci ! Je serais en effet curieux d'emprunter ça quelque part. Les opéras, ou j'écoute avec plaisir, ou je coupe au bout de cinq minutes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Sam 8 Mai - 23:05

Requiem d’après la composition pour Don Carlos de Schiller, Concerto pour piano : Orchestre symphonique de Russie, dir. Valery Polyansky, Igor Khudolei au piano (Chandos 1997)
Des pièces des années 1970, sans doute plus immédiates à entendre que des compositions plus anciennes. Ce Requiem qui devait d’abord s’intituler Missa Brevis a par moments une grande puissance évocatrice. Un peu dommage que certains passages chantés soient un peu lointains !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Sage du forum
Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 12126
Age : 74
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Dim 9 Mai - 10:27

des oeuvres qui vont me convaincre de m'interresser à Schnittke!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
avatar

Nombre de messages : 1195
Age : 71
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Dim 9 Mai - 13:05

Jean a écrit:
des oeuvres qui vont me convaincre de m'interresser à Schnittke!


Mais attention, Jean : n'achète pas au hasard, car tout ne te plaira pas, c'est sûr.

Le CD cité ci-dessus par Jean Michel (Requiem et concerto pour piano), lui, est tout à fait recommandable.

Une oeuvre qui te plaira aussi à coup sûr, c'est son grand Concerto (40 minutes!) pour choeur mixte a cappella sur des thèmes de Grégoire de Narek.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Sage du forum
Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 12126
Age : 74
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   Dim 9 Mai - 23:10

Merci Joachim...effectivement j'ai écouter des extraits d'oeuvre...un peu "hard" pour moi! Mr Green !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alfred Schnittke   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alfred Schnittke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alfred Schnittke
» Alfred Schnittke (1934-1998)
» Les symphonies avec chœur ou voix
» Alfred Cortot
» Alfred Bachelet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Musique contemporaine-
Sauter vers: