Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Helmut Lachenmann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Helmut Lachenmann   Sam 29 Nov - 0:33

Helmut Lachenmann
(Stuttgart 1935)


Il étudie le piano, la théorie et le contrepoint à Stuttgart avant d'aller étudier la composition avec Luigi Nono à Venise. Il enseignera par la suite à Stuttgart, à Ludwigsburg et à Hanovre et dans différentes formation à la composition : Darmstadt, Toronto, Bâle, Akiyoshidai, Vienne, Chicago, Viitasaari, Oslo et au CNSMD de Paris.
Sa musique intègre un grand nombre de modes de jeu non traditionnels et doit souvent être amplifiée pour qu’il soit possible d’entendre des subtilités extrêmes, mais elle ne fait jamais étalage de catalogues d'effets sans objet. Tout son matériau musical va dans le sens de la pensée structurelle et mise à l'épreuve du réel. Ainsi se tisse un lien fort et cohérent entre microstructure et macrostructure, constamment remis en question par un refus « rigoureux » de se plier à tout ordre codifié.
Il est considéré comme le chef de file de ce que l'on appelle « Klang Komposition » : composition du son.
Il est lauréat du Prix de composition de la ville de Stuttgart (1968), du Prix Bach à Hambourg (1972) et du prestigieux Prix Ernst von Siemens (1997). Il est membre des Académies des Arts de Berlin, de Hambourg, de Leipzig, de Mannheim, de Munich et de Belgique.

C’est Karlheinz Stockhausen qui apprit à Lachenmann les principaux principes qui guideront sa composition sérielle et Luigi Nono qui le rendit attentif à la fonction sociale de la musique lors des « cours de Cologne ». A la différence de Nono, selon Lachenmann : « Au lieu du son ponctuel et immobile, il doit y avoir dans ma musique différentes sortes de son : des phénomènes d’oscillation, des impulsions, des couleurs statiques, des fluctuations, des textures et des structures » (Lachenmann, La communication menacée, 1973).
L’œuvre de Lachenmann d’une part fait dialoguer les techniques sérielles et les manipulations aléatoire et d’autre part réfléchit la conscience de soi du compositeur indépendant. E témoignent la musica impura, le bruit comme partie intégrante du son quand Lachenmann, dans Guero (1970), utilise contre sa destination le piano comme instrument à percussion et à cordes pincées.

d’après Wikipédia (français, allemand)

Catalogue d’œuvres (Ircam)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Helmut Lachenmann   Sam 29 Nov - 0:35

Quelques disques d’un compositeur auquel on a souvent reproché ses positions politiques autant que sa musique sans concession.

La Jeune fille aux allumettes (Das Mädchen mit den Schwefelhölzern) - Sylvain Cambreling (ECM 2004)

Ausklang, Tableau – Peter Eötvös, Hans Zender (Col Legno 1991)

Reigen seliger Geister (Ronde d’esprits bienheureux), Tanzsuite mit Deutschland (Suite de danses avec l’Allemagne) - Olaf Henzold (Montaigne 1994)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Sage du forum
Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 12126
Age : 74
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Helmut Lachenmann   Sam 29 Nov - 0:45

quelles étaient ses positions poiltiques?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Helmut Lachenmann   Sam 29 Nov - 1:18

Il a été un ami d'enfance de Gudrun Ensslin, de la bande à Baader. La fonction sociale de ma musique, ça n'est pas seulement une aimable opinion.
Sur l'incompréhension que peut susciter la musique de Lachenmann, je ne peux que renvoyer à l'article critique sur la Petite fille aux allumettes, paru dans le numéro de Classica, mars 2005.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Helmut Lachenmann   

Revenir en haut Aller en bas
 
Helmut Lachenmann
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Petite Fille aux allumettes - Helmut Lachenmann
» Helmut Lachenmann
» Helmut Lachenmann (1935–)
» Garnier - Récital Jonas Kaufmann / Helmut Deutsch
» Bach (le père) : disques indispensables

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Musique contemporaine-
Sauter vers: