Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Louis Vierne

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 60
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Louis Vierne   Dim 27 Juin - 23:30

Louis Victor Jules Vierne
(Poitiers 1870 - Paris 1937)
Atteint d'une cataracte congénitale, il est opéré à l'âge de 6 ans et recouvre un peu de vision, ce qui est toutefois insuffisant pour suivre des études dans les conditions ordinaires. César Franck le remarque lors d'un examen de piano en 1884 et l'incite à suivre les cours au Conservatoire de Paris où il est admis en 1890. Son professeur sera Charles-Marie Widor dont il devient suppléant. Il sera ensuite suppléant d'Alexandre Guilmant. Il épouse en 1899 la fille d'un chanteur de l'Opéra-Comique, Arlette Taskin. Louis Vierne en 1900 remporte le concours pour la place de titulaire des grandes orgues de Notre-Dame de Paris. Il tiendra ce poste jusqu'à sa mort en 1937.
Louis Vierne veut reprendre sa classe d'orgue de Guilmant au Conservatoire de Paris en 1911, mais il se heurte à une opposition, suite à une dispute entre Widor et le directeur du Conservatoire, Gabriel Fauré. Il prend donc en 1912 une classe d'orgue à la Schola Cantorum créée par son ami Vincent d'Indy. Il meurt aux claviers de son orgue lors de son 1750° concert à Notre-Dame de Paris d'une embolie cardiaque, juste après avoir interprété sa Stèle pour un Enfant Défunt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 60
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Louis Vierne   Dim 27 Juin - 23:32

Symphonies pour orgue n° 3 et 5, Samuel Kummer (Carus, 2008)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Sage du forum
Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 12126
Age : 75
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Louis Vierne   Dim 27 Juin - 23:44



rééditée par Brilliants classique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 60
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Louis Vierne   Lun 28 Juin - 0:16

Tiens, je viens d'en (re)lire une critique
fort bonne d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Sage du forum
Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 12126
Age : 75
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Louis Vierne   Lun 28 Juin - 9:01

avec en prime l'image de la nouvelle edition Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
avatar

Nombre de messages : 1195
Age : 72
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Louis Vierne   Lun 28 Juin - 12:35

Catalogue des oeuvres :

Musique pour orgue

1894 : Allegretto op. 1 en si mineur
1894 : Verset fugué sur "In exitu Israël" (sans op)
1895 : Prélude funèbre op 2
1894 : Communion op 8
1898-1899 : Symphonie n°1 en ré mineur op 14
1902 : Symphonie n°2 en mi mineur op 20
1911 : Symphonie n°3 en fa dièse mineur op 28
1913 : Vingt-quatre pièces en style libre op 31
1914 : Symphonie n°4 en sol mineur op 32
1914 : Prélude en fa dièse mineur (sans op)
1921 : Marche triomphale pour le centenaire de Napoléon Ier op 46
1923-24 : Symphonie n°5 en la mineur op 47
1926 : Vingt-quatre pièces de fantaisie op 51, 53, 54, 55
1928 : Trois improvisations (reconstituées par Maurice Duruflé)
1929-1931 : Triptyque op 58
1930 : Symphonie n°6 en si mineur op 59


Musique pour piano

1893 : Trois pièces (n°2 perdu) op 7
1899 : Suite bourguignonne op 17
1915-1916 : Trois Nocturnes op 35
1915 : Douze Préludes op 36
1916 : Poème des cloches funèbres : le glas op 39
1918 : Silhouettes d'Enfants op 43
1918 : Solitude, poème en 4 pièces op 44
1922 : Ainsi parlait Zarathoustra op 49
non daté : Feuillets d'album op 9 (manuscrit perdu)


Musique de chambre

1895 : Deux pièces pour alto ou violoncelle et piano op 5
1896 : Largo et Canzonetta pour hautbois et piano op 6
1894 : Quatuor à cordes op 12
1905-1907 : Sonate pour violon et piano op 23
1909 : Rhapsodie pour harpe op 25
1910 : Sonate pour violoncelle et piano op 27
1918 : Quintette pour piano et cordes op 42
1928 : Soirs étrangers pour violoncelle et piano op 56


Musique symphonique

1907-1908 : Symphonie en la mineur op 24
1925 : Poème pour piano et orchestre op 50
1926 : Ballade pour violon et orchestre op 52


Musique religieuse

1886 : Tantum ergo pour choeur et orgue op 2
1886 : Ave Maria pour soprano et orgue op 3
1899 : Ave Verum pour soprano ou ténor et orgue op 15
1900 : Messe solennelle pour choeur mixte et 2 orgues ou orchestre op 16
1912 : Messe basse pour orgue op 30
1934 : Messe basse pour les défunts, pour orgue op 62
non daté : 3 Motets op 21 (manuscrit perdu)


Musique vocale

1903 : Praxinoé : légende lyrique pour orchestre, soli et chœurs op 22
1912 : Les Djinns de Victor Hugo : poème symphonique pour chant et orchestre op 35
1914 : Psyché de Victor Hugo : poème symphonique pour chant et orchestre op 34
1916 : Eros d'Anna de Noailles : poème symphonique pour chant et orchestre op 37
1917 : Dal Vertice de Gabriele D'Annunzio : ode lyrique pour ténor solo et orchestre op 41
1931 : La Ballade du Désespéré : poème lyrique pour ténor et orchestre op 61


Mélodies

1895 : A Elle, poème de Paul Gobillard op 10/1
1896 : Fini de rire de Maurice Léna op 10/2
1896 : Beaux papillons blancs de Théophile Gautier op 11/1
1986 : Donc ce sera pour un clair soir d ’été de Paul Verlaine op 11/2
1896 : Qu’as-tu fait de ta jeunesse ? de Paul Verlaine op 11/3
1897 : L ’heure du berger de Paul Verlaine op 18/1
1897 : Ô triste, triste était mon âme de Paul Verlaine op 18/2
1897 : Le Rouet de Charles Leconte de Lisle op 18/3
1898 : Dors, chère Prunelle de Catulle Mendès op 19
1899 : Chanson d ’automne de Paul Verlaine op 13/1
1899 : Lied d ’amour de Carly Timun op 13/2
1899 : Extase de Victor Hugo op 13/3
1903 : Soleils couchants de Paul Verlaine op 26/1
1903 : Nox de Charles Leconte de Lisle op 26/2
1903 : Adieu de Villiers de l ’Isle Adam op 26/3
1912 : Stances d ’amour et de rêve de Sully Prudhomme (5 mélodies) op 29
1916 : Spleens et Détresses de Paul Verlaine (10 mélodies) op 38
1916 : Vocalise étude pour voix grave et piano op 40
1921 : Cinq poèmes de Charles Baudelaire op 45
1924 : Poème de l’amour de Jean Richepin (15 mélodies) op 48
1929 : Les angélus de Jehan le pauvre (3 mélodies) op 57
1930 : Quatre poèmes grecs d'Anna de Noailles op 60
non daté : Les roses blanches de la lune de Jean Richepin (sans op)
non daté : Deux chansons populaires roumaines (sans op)


Ainsi qu'on peut le constater avec le catalogue ci dessus, la musique d'orgue ne représente qu'un tiers environ de sa production (même constat avec Tournemire), pourtant le reste est loin d'être négligeable, notamment sa musique de chambre et aussi sa symphonie (pour orchestre) opus 24 dont il existe un superbe enregistrement par Piere Bartholomée :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Sage du forum
Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 12126
Age : 75
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Louis Vierne   Lun 28 Juin - 15:47

c'est vrai qu'il ne s'est pas cantonné à la musique d'orgues!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 60
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Louis Vierne   Ven 30 Juil - 23:16

Musique de Chambre (Timpani 1990, 2005) : François Kerdoncuff, piano - Olivier Gardon, piano - Alexis Galpérine, violon - Yvan Chiffoleau, violoncelle - Christian Moreaux, hautbois - Odile Carracilly, alto - Pascale Zanlonghi, harpe - Quatuor Phillips
Voici de quoi détacher Vierne de l’orgue auquel on l’associe souvent. Une très belle musique de chambre. Le livret fait état des dons de Vierne mais me semble un peu trop insister sur les souffrances de l’homme, se faire l’écho complaisant de vers les plus hasardeux de Musset, comme si la souffrance était une valeur. La musique a un équilibre remarquable, un sens de l’expressivité qui ne cède jamais à la démonstration.
    Sonate pour violon et piano op.23
    Rhapsodie pour Harpe op.25
    Quintette pour piano et cordes op.42
    Deux pièces pour alto et piano
    Deux pièces pour alto et piano op.5
    Sonate pour violoncelle et piano op.27
    Largo et canzonetta op.26 pour hautbois et piano
    Soirs étrangers op.56 pour violoncelle et piano
    Quatuor à cordes op.12

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Sage du forum
Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 12126
Age : 75
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Louis Vierne   Ven 30 Juil - 23:52

j'ai le quintette op 42 et le quat opus 12 chez Pierre Vérany avec Gabriel Tacchino et le quatuor athenaeum Enesco
Il faudrais que je réécoute...mais mon souvenir est plutôt très bon!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 60
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Louis Vierne   Sam 31 Juil - 0:58

Tiens, j'ai les mêmes interprètes pour Ollonne je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 60
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Louis Vierne   Sam 31 Juil - 23:42

Tiens, un mot de Vierne sur la souffrance.
« Un jour que, devant moi, on plaignait Beethoven de se horribles souffrances : « Elles nous ont valu les beaux quatuors que nous venons d’entendre », fut-il répondu. Encore un de ces clichés chers aux bourgeois douillets ! comme si la douleur était féconde ! Il faut l’incroyable bêtise, la jobardise humaine qui est sans limites, pour ne pas comprendre, qu’au contraire, la souffrance est destructrice de vie, qu’elle est le pire des paralysants, l’ennemie de toute manifestation vraiment artistique. Pleurer est une laide grimace ; elle se traduit en art par une laide grimace : qu’on le veuille ou non, c’est ainsi. Les pages immortelles sont celles qui célèbrent la joie ; les autres disparaîtront. Quand l’homme chante sa douleur, il use d’un artifice pour se donner le change à lui-même. Quand il chante la joie, il s’épanouit vers la lumière pour quoi il est fait. »
On en trouve d'autre ici (Citations)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Sage du forum
Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 12126
Age : 75
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Louis Vierne   Dim 1 Aoû - 10:13

Belle pensée qui doit susciter bien des débats...J'y souscrirais volontiers, mais avec des réserves: toutes les souffrances ne sont pas de mêmes natures et d'intensités; pour reprendre son expemple, les pleurs de quelqu'un ne sont pas loin de là toujours une "grimace exprimant la laideur"....grimace qui ferait fuir celui qui est avide de beauté. Ils peuvent susciter de belles réactions de compassions et chez celui ou celle qui pleurent une cration artistique également "élévatrice" et belle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Sage du forum
Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 12126
Age : 75
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Louis Vierne   Dim 1 Aoû - 10:25



de belles mélodies superbement servies par Mireille Delunsch et François Kerdonkuff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 60
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Louis Vierne   Dim 1 Aoû - 23:19

Sur les pleurs, Vierne a un commentaire.

« Un jour, je disais à Fauré que sa seconde sonate pour violon et piano m’avait tiré les larmes des yeux ; il me répondit, en me serrant le bras à me faire crier : « Merci. Il n’y a rien de plus beau ni de meilleur que de pleurer sans raison. Mais tout de même, quel singulier métier nous exerçons. Nous prétendons distraire, consoler, et nous ne sommes heureux que lorsque nous avons réussi à faire pleurer ! » Eh ! oui. Pleurer, c’est bon, au fond, parce qu’on redevient enfant : je ne vois pas ce qu’on peut souhaiter de mieux... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 60
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Louis Vierne   Sam 18 Sep - 0:58

Mélodies II, Mireille Delunsch, soprano, François Kerdoncuff, piano (Timpani 2004)
C’est beau, bien enregistré – je rêve cependant d’une voix qui prendrait son auditeur...

Poème de l'amour
    Floréal
    1 Le Jour où je vous vis
    2 Au jardin de mon cœur
    3 Le Bateau rose
    Thermidor
    4 Donne-moi tes baisers
    5 Le Trésor
    6 Rondeaux mignons
    7 Abdication
    Brumaire
    8 Sonnet d'automne
    9 Les Sorcières
    10 Air retrouvé
    11 Le Bateau noir
    Nivôse
    12 Jour d'hiver
    13 Souvenir
    14 Angoisse
    15 Sombres plaisirs

Les Roses blanches de la lune

Stances d'amour et de rêve
17 Les Chaînes
18 Chanson de mer
19 À l'hirondelle
20 Ressemblance
21 Le Galop

L'Heure du berger

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 60
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Louis Vierne   Ven 22 Oct - 23:06

Symphonie en la mineur, Poème pour piano - François Kerdoncuff, piano, Orchestre Philharmonique de Liège, dir. Pierre Bartholomée (Timpani 1996, 2007)
Une symphonie que j’aime autant que sa musique de chambre...
___
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Sage du forum
Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 12126
Age : 75
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Louis Vierne   Sam 23 Oct - 11:35

inconnue pour moi...il faut que je réparre çà
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
avatar

Nombre de messages : 1195
Age : 72
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Louis Vierne   Lun 25 Oct - 12:56

Jean a écrit:
inconnue pour moi...il faut que je réparre çà

absolument Wink Une symphonie pourtant assez décriée (pauvreté d'orchestration et autres absurdités - mais on dit la même chose des concertos de Chopin).

Moi en tout cas je l'aime beaucoup...je dirai même plus que les symphonies pour orgue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 60
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Louis Vierne   Lun 25 Oct - 23:26

En tout cas beaucoup plus intimiste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Louis Vierne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Louis Vierne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis Vierne (1870-1937)
» Louis Vierne (1870-1937)
» Portraits Vol.1 Frédéric MAYEUR - Orgue Kern (2008) de BAYON (54)
» Charles-Marie WIDOR (1844-1937)
» Vierne : Oeuvres pour orgue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Musique post-romantique-
Sauter vers: