Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Iannis Xenakis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
avatar

Nombre de messages : 14526
Age : 34
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Iannis Xenakis   Mar 11 Sep - 14:31

Compositeur, architecte, ingénieur civil, Iannis Xenakis est né le 29 mai 1922 à Braïla (Roumanie). Résistant de la Seconde Guerre Mondiale, puis condamné à mort, il est réfugié politique en France depuis 1947 et naturalisé français depuis 1965.

Il a étudié à l'Institut Polytechnique d'Athènes avant d'entreprendre des études de composition musicale à Gravesano avec Hermann Scherchen, puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris avec Olivier Messiaen. De 1947 à 1960, il est collaborateur de Le Corbusier comme ingénieur et architecte.

Inventeur des concepts de masses musicales, de musique stochastique, de musique symbolique ; ayant introduit le calcul des probabilités et la théorie des ensembles dans la composition des musiques intrumentales, il fut l'un des premiers à se servir de l'ordinateur pour le calcul de la forme musicale. Pionnier également dans le domaine de l'électro-acoustique, auteur de plus d'une centaine d'oeuvres pour toutes formations, il apparaît aujourd'hui comme l'une des figures les plus radicales de l'avant-garde, ayant inventé la plupart des techniques compositionnelles caractéristiques de la musique d'après 1945, mais aussi l'un des rares créateurs dont la vitalité ne s'est jamais démentie, et qui a, de plus, conquis un large public.

Architecte du Pavillon Philips à l'Exposition Universelle de Bruxelles en 1958 ainsi que d'autres réalisations architecturales telles que le Couvent de La Tourette (1955), il a composé Polytopes - spectacles, sons et lumières - pour le Pavillon français de l'Exposition de Montréal (1967), pour le spectacle Persepolis, montagne et ruines de Persepolis, Iran (1971), pour le Polytope de Cluny, Paris (1972), pour le Polytope de Mycènes, ruines de Mycènes, Grèce (1978), pour le Diatope à l'inauguration du Centre Georges-Pompidou, Paris (1978).

Il est fondateur et président (1965) du Centre de Mathématique et Automatique Musicales (CEMAMU) de Paris ; Associate Music Professor de l'Indiana University, Bloomington (1967-1972) et fondateur du Center for Mathematical and Automated Music (CMAM), Indiana University, Bloomington (1967-1972) ; Il est aussi chercheur du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), Paris (1970) ; Gresham Professor of Music, City University London (1975) et professeur à l'Université de Paris -Sorbonne (1972-1989).

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
avatar

Nombre de messages : 14526
Age : 34
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Iannis Xenakis   Mar 11 Sep - 14:32

Catalogue des oeuvres


Musique scénique

Antikhthon, musique de ballet pour 60 ou 86 musiciens 1971 23' Salabert
Kraanerg, musique de ballet pour orchestre et bande magnétique 4 pistes 1968-1969 75' Boosey & Hawkes
Medea, musique de scène pour choeur d'homme et cinq musiciens, d'après Sénèque 1967 25' Salabert
Orient-Occident, musique pour bande extraite du film homonyme d'Enrico Fulchignoni 1960 12' Salabert
Polytope de Montréal, spectacle lumineux et sonore, avec une musique pour quatre orchestres identiques 1967 6' Boosey & Hawkes

Musique vocale a cappella

A Hélène, pour soli ou choeur de femmes (ou d'hommes), sur des textes pris dans «Hélène» d'Euripide 1977 10' Salabert
Knephas, pour choeur mixte 1990 10' Salabert
Nuits, pour 12 voix mixtes solistes ou choeur mixte, sur des phonèmes sumériens, assyriens, achéens et autres 1967 11' Salabert
Pour la Paix I, version pour choeur mixte a cappella, textes pris dans «Ecoute» et «Les Morts pleureront» de Françoise Xenakis 1981 10' Salabert
Pour la Paix II, version pour choeur mixte, quatre récitants et bande, textes pris dans «Ecoute» et «Les Morts pleureront» de Françoise Xenakis 1981 27' Salabert
Pour la Paix III, version pour quatre récitants et bande, textes pris dans «Ecoute» et «Les Morts pleureront» de Françoise Xenakis 1981 27' Salabert
Serment-Orkos, pour choeur mixte, sur des textes d'Hippocrate 1981 8' Salabert

Musique vocale accompagnée

Kassandra, pour baryton jouant sur un psaltérion à 20 cordes et percussionniste, cycle Oresteïa, seconde partie 1987 14' Salabert
Pour Maurice, pour baryton et piano 1982 4' Salabert

Musique vocale et ensemble

A Colone, pour choeur d'hommes (ou de femmes) de 20 voix miminum et 18 musiciens, d'après «Oedipe à Colone» de Sophocle 1977 14' Salabert
Akanthos, pour soprano et 8 musiciens 1977 11' Salabert
Anemoessa, pour choeur et orchestre 1979 15' Salabert
Cendrées, pour choeur mixte de 72 voix chantant des phonèmes de Iannis Xenakis et 73 musiciens 1973 25' Salabert
Chant des Soleils, pour choeur mixte, choeur d'enfant, cuivres et percussions, sur un texte du compositeur d'après Peletier du Mans (XVle siècle) 1983 8' Salabert
Idmen A, pour choeur mixte et 4 percussions, sur des phonèmes pris dans la «Théogonie» d'Hésiode 1985 14' Salabert
Idmen B, pour 6 percussionnistes et choeur éventuel, sur des phonèmes et textes pris dans la «Théogonie» d'Hésiode 1985 14' Salabert
Medea, musique de scène pour choeur d'homme et cinq musiciens, d'après Sénèque 1967 25' Salabert
N'Shima, pour 2 mezzo-sopranos et 5 musiciens
[Souffle] 1975 16' Salabert
Nekuïa, pour choeur mixte et orchestre 1981 26' Salabert
Orestéïa, suite pour choeur d'enfants, choeur mixte jouant d'accessoires musicaux et 12 musiciens, d'après Eschyle 1965-1966 50' Boosey & Hawkes
Polla ta Dhina, pour choeur d'enfants et 48 musiciens, d'après «Antigone» de Sophocle 1962 6' Modern

Musique vocale, soliste et ensemble

Aïs, pour baryton amplifié, percussion solo et 92 musiciens 1979 17' Salabert

Musique concertante

A l'Ile de Gorée, pour clavecin amplifié et 12 musiciens 1986 14' Salabert
Dox-Orkh, pour violon solo et 89 musiciens 1991 20' Salabert
Echange, pour clarinette basse et 13 musiciens 1989 14' Salabert
Epicycle, pour violoncelle et 12 musiciens 1989 12' Salabert
Erikhthon, pour piano et 88 musiciens 1974 15' Salabert
Keqrops, pour piano et 92 musiciens 1986 17' Salabert
Synaphaï, pour piano et 86 musiciens 1969 14' Salabert
Troorkh, pour trombone et 89 musiciens 1991 17' Salabert

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
avatar

Nombre de messages : 14526
Age : 34
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Iannis Xenakis   Mar 11 Sep - 14:33

Musique orchestrale

Achorripsis, pour 21 musiciens 1956-1957 7' Bote & Bock
Akrata, pour 16 instruments à vent 1964-1965 11' Boosey & Hawkes
Alax, pour 30 musiciens divisés en 3 ensembles 1985 22' Salabert
Antikhthon, musique de ballet pour 60 ou 86 musiciens 1971 23' Salabert
Ata, pour 89 musiciens 1987 16' Salabert
Duel, jeu pour 56 musiciens divisés en 2 orchestres avec deux chefs 1959 10' Salabert
Empreintes, pour 85 musiciens 1975 12' Salabert
Eridanos, pour 68 musiciens 1972 11' Salabert
Hiketides, les Suppliantes d'Eschyle, suite instrumentale pour cuivres et cordes 1964 10' Salabert
Horos, pour 89 musiciens 1986 16' Salabert
Jalons, pour 15 musiciens 1986 14' Salabert
Jonchaies, pour 109 musiciens 1977 17' Salabert
Kraanerg, musique de ballet pour orchestre et bande magnétique 4 pistes 1968-1969 75' Boosey & Hawkes
Krinoïdi, pour 71 musiciens 1991 15' Salabert
Kyania, pour 90 musiciens 1990 23' Salabert
Lichens, pour 96 musiciens 1983 16' Salabert
Metastasis, pour 60 musiciens 1953-1954 9' Boosey & Hawkes
Nomos Gamma, pour 98 musiciens éparpillés dans le public 1967-1968 15' Salabert
Noomena, pour 103 musiciens 1974 17' Salabert
Pithoprakta, pour 49 musiciens 1955-1956 10' Boosey & Hawkes
Polytope de Montréal, spectacle lumineux et sonore, avec une musique pour quatre orchestres identiques 1967 6' Boosey & Hawkes
Pour les Baleines, pour grand orchestre à cordes 1982 3' Salabert
Roáï, pour 90 musiciens 1991 17' Salabert
Shaar, pour grand orchestre à cordes 1983 14' Salabert
ST/48, pour 48 musiciens 1962 11' Boosey & Hawkes
Stratégie, jeu pour 82 musiciens divisés en 2 orchestres avec 2 chefs 1962 10 à 30' Boosey & Hawkes
Syrmos, pour 18 ou 36 instruments à cordes 1959 14' Salabert
Terretektorh, pour 88 musiciens éparpillés dans le public 1965-1966 18' Salabert
Thalleïn, pour 15 musiciens 1984 17' Salabert
Tracées, pour 94 musiciens 1987 6' Salabert
Tuorakemsu, pour 90 musiciens 1990 4' Salabert

Musique d'ensemble

Anaktoria, pour 8 musiciens 1969 11' Salabert
Analogique A, pour 9 instruments à cordes 1958 7' Salabert
Aroura, pour 12 instruments à cordes 1971 12' Salabert
Atrées, pour 11 musiciens 1960 16' Editions Française de Musique
Khal Perr, pour quintette de cuivres et deux percussions 1983 11' Salabert
Palimpsest, pour 11 musiciens 1979 11' Salabert
Phlegra, pour 11 musiciens 1975 14' Salabert
Retours-Windungen, pour 12 violoncelles 1976 8' Salabert
ST/10, pour 10 musiciens 1962 12' Boosey & Hawkes
Waarg, pour 13 musiciens 1988 16' Salabert

Musique de chambre

Akea 1986 13' Salabert
Charisma, hommage à Jean-Pierre Guézec 1971 4' Salabert
Dikhthas, pour violon et piano 1979 12' Salabert
Dmaathen, pour hautbois et percussion 1976 10' Salabert
Eonta, pour piano et 5 cuivres 1963-1964 20' Boosey & Hawkes
Epei, pour 6 musiciens 1976 12' Salabert
Ikhoor, trio à cordes 1978 10' Salabert
Komboï, pour clavecin et percussions 1981 17' Salabert
Linaïa-Agon, jeu musical pour trois vents 1972 Variable Salabert
Morsima-Amorsima, pour piano, violon, violoncelle, contrebasse 1962 10' Boosey & Hawkes
Nyuyo, pour shakuhashi, sangen, et 2 kotos
[Soleil couchant] 1985 10' Salabert
Okho, pour 3 musiciens 1989 14' Salabert
Oophaa, pour clavecin et percussion 1989 9' Salabert
Persephassa, pour 6 percussionnistes 1969 24' Salabert
Pléiades, pour 6 percussionnistes 1979 40' Salabert
ST/4, pour quatuor à cordes 1955-1962 11' Boosey & Hawkes
Tetora, pour quatuor à cordes 1990 15' Salabert
Tetras, pour quatuor à cordes
[A quatre] 1983 14' Salabert
Xas, quatuor de saxophone 1987 10' Salabert

Musique soliste

à r. (Hommage à Ravel), pour piano 1987 3' Salabert
Embellie, pour alto solo 1981 8' Salabert
Evryali, pour piano 1973 11' Salabert
Gmeeoorh, pour orgue de 56 ou 61 notes 1974 29' Salabert
Herma, pour piano 1960-1961 10' Boosey & Hawkes
Keren, pour trombone 1986 6' Salabert
Khoaï, pour clavecin 1976 15' Salabert
Kottos, pour violoncelle 1977 8' Salabert
Mikka, pour violon solo 1971 4' Salabert
Mikka «S», pour violon solo 1976 5' Salabert
Mists, pour piano 1981 12' Salabert
Naama, pour clavecin amplifié 1984 16' Salabert
Nomos Alpha, pour violoncelle 1966 15' Salabert
Psappha, pour percussion, version électronique 1976/1996 12' Salabert
Psappha, pour percussion solo 1976 10' Salabert
Rebonds, pour percussion 1988 12' Salabert
Theraps, pour contrebasse solo 1975-1976 12' Salabert

Musique pour bande seule

Analogique B 1959 7' Salabert
Bohor 1962 22' Salabert
Concret PH 1958 3' Salabert
Diamorphoses 1957 7' Salabert
Gendy3, musique de synthèse stochastique de sons à l'ordinateur 1991 20' Salabert
Hibiki Hana Ma 1969-1970 18' Salabert
La Légende d'Eer, Diatope 1977 46' Salabert
Mycènes Alpha, pour bande magnétique 2 pistes 1978 10' Salabert
Orient-Occident, musique pour bande extraite du film homonyme d'Enrico Fulchignoni 1960 12' Salabert
Persepolis 1971 56' Salabert
Polytope de Cluny 1972 24' Salabert
Pour la Paix IV, version pour bande seule, textes pris dans «Ecoute» et «Les Morts pleureront» de Françoise Xenakis 1981 27' Salabert
Taurhiphanie 1987 11' Salabert
Voyage absolu des Unari vers Andromède 1989 16' Salabert

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
avatar

Nombre de messages : 14526
Age : 34
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Iannis Xenakis   Mar 11 Sep - 14:36


_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
avatar

Nombre de messages : 14526
Age : 34
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Iannis Xenakis   Mar 11 Sep - 14:37


_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
avatar

Nombre de messages : 1195
Age : 71
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Iannis Xenakis   Mar 11 Sep - 16:17

J'ai entendu une bonne trentaine d'oeuvres de Xénakis, et le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est tout à fait "spécial".

Ce n'est que mon avis, bien sûr, mais pour moi ce n'est plus de la musique mais des bruits...Je trouve que c'est encore pire que Varese.
Le pire c'est que c'est le seul compositeur grac à être vraiment connu. Pourtant, quand on écoute Mikis Theodorakis ou bien Manolis Kalomiris, ou encore Vanghelis Petsalis, c'est quand même autre chose...

Tu sais que Iannis Xenakis était l'époux de l'écrivain Françoise Xenakis, et qu'ils ont eu une fille devenue peintre, Makhi Xenakis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
avatar

Nombre de messages : 14526
Age : 34
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Iannis Xenakis   Mar 11 Sep - 16:37

Je savais pour sa femme mais pas pour sa fille.

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Iannis Xenakis   Dim 29 Mar - 0:24

Le nom Iannis Xenakis porte une certaine réputation : on entend au moins autant sa musique que ce qu’on en a dit. Si on peut dire de certains courants contemporains qu’ils sont conceptuels, ce n’est absolument pas le cas de Iannis Xenakis : sa musique est entièrement du côté de l’émotion, d’une émotion qui ne cherche jamais à plaire mais qui est proche du nœud de violence qui la suscite. C’est en cela qu’on peut la considérer comme radicale : si on peut parfois, au prix sans doute d’un certain contresens, écouter la musique contemporaine en gardant encore un peu de l’oreille nécessaire à la musique du XIX° siècle, cela n’est plus possible pour la musique de Iannis Xenakis. La tension, voire la violence qui habite sa musique demande qu’on l’écoute pour ce qu’elle est, non pour ce qu’on a l’habitude d’entendre. Elle ne se laisse approcher qu’une fois qu’on se place dans la tension qui l’habite.
Cet après-midi : Phlegra – Jalons – Keren – Nomos – Alpha – Thallein, dir. Pierre boulez et Michel Tabachnik (Erato 1992)


Dernière édition par Jean-Michel le Mer 2 Juin - 23:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Iannis Xenakis   Lun 30 Mar - 0:37

Ici, ce sont des percussions, en particulier des djembés. J"entends ici le rythme, parfois fort simple, parfois beaucoup plus complexe. En tout cas, s'il y a une immédiateté de Xenakis, c'est bien ici :
Psappha, Rebonds, Okho (Zig-zag 2004). On a un DVD qui montre les gestes de l'exécutant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Iannis Xenakis   Mer 2 Juin - 23:11

Atrées, Morsima-Amorsima, Nomos alpha et autres pièces, dir. Konstantin Simonovitch (réédition EMI 2010)
Xenakis a composé des pièces âpres. On a ici des pièces beaucoup plus calmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Iannis Xenakis   Sam 16 Oct - 23:24

Musique de chambre : quatuors - Quatuor Arditti et Claude Helffer
    Tetras pour quatuor à cordes
    Mists pour piano seul
    Kottos pour violoncelle seul
    Herma pour piano seul
    Embellie for solo viola
    A R – Hommage à Ravel pour piano seul
    Mikka pour violon seul
    Akea pour quintet avec piano
    Dikhtas pour violon et piano
    Tetora pour quatuor à cordes
    Nomos Alpha pour violoncelle seul
    Ikhoor pour trio à cordes
    Evryali pour piano seul

C’est peut-être à un autre niveau que se manifeste l’aspect dionysiaque pur de Xenakis : dans sa conception de la musique comme combat perpétuel. On a pu dire qu’il exigeait de ses interprètes d’être des athlètes de haut niveau, qui ne prennent jamais de repos. Mais c’est parce que lui-même, marqué par la seconde guerre mondiale et la guerre civile grecque, s’est souvent conçu comme un combattant. « Le point de départ est mon désir de vivre – c’est-à-dire de créer quelque chose, avec mes mains et avec ma tête », dit-il , en précisant : « Composer est une bataille. […] Une lutte pour produire quelque chose d’intéressant » . D’où l’extraordinaire énergie – parfois effrayante – dont déborde sa musique.
Makis Solomos (site de l'Ircam)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Iannis Xenakis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Iannis Xenakis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Xenakis
» Synaphaï (Xenakis)
» Opéras italiens : mode d'emploi
» La musique "moderne" est elle inaccessible?
» Accros aux partitions ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Musique contemporaine-
Sauter vers: