Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Vaisseau Fantome

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
avatar

Nombre de messages : 14526
Age : 34
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Le Vaisseau Fantome   Ven 2 Mar - 5:29

Der fliegende Holländer, en français Le Vaisseau fantôme, est un opéra de Richard Wagner créé en 1843.

Premier des dix opéras majeurs de Wagner, il marque encore une transition entre le style dominant de l'opéra de la première moitié du XIXe siècle et la révolution formelle à laquelle aspirait le compositeur ; on y retrouve cependant déjà certains des grands thèmes de l'univers wagnérien, l'errance, l'arrivée d'un personnage inconnu, le sacrifice, la rédemption par l'amour.

Il dure entre deux heures et deux heures trente, sans interruption.

Titre : Der fliegende Holländer ; en français Le Hollandais volant, mais traduit Le Vaisseau fantôme
Description : Opéra romantique en trois actes
Durée : Entre deux heures et deux heures trente
Catalogage : Wagner-Werke-Verzeichnis 63
Livret du compositeur, d’après les Mémoires de Monsieur de Schnabelewopski d’Heinrich Heine
Langue : Allemand
Livret : Esquisse en français de mai à juillet 1840, rédaction de mai à juillet 1841
Musique : De mai à juillet 1840 et de mai à novembre 1841
Dédicataire : Ida von Lüttichau
Création : Königlich Sächsisches Hoftheater, Dresde, 2 janvier 1843
Entrée au répertoire du Festival de Bayreuth : 1901. Direction musicale : Felix Mottl
Publication : B. Schott’s Söhne, Mayence


-Personnages :

Le Hollandais (baryton)
Daland, un marin norvégien (basse)
Senta, sa fille (soprano)
Erik, un chasseur (ténor)
Mary, nourrice de Senta (mezzo-soprano)
Le pilote de Daland (ténor)
Matelots norvégiens, l’équipage du Hollandais volant, jeunes filles


L'argument:

Dans des temps immémoriaux, un capitaine de vaisseau hollandais fut maudit et condamné à errer sans fin sur les flots parce qu'il se fiait trop à sa connaissance de la mer pour en déjouer les pièges et refusait contrairement aux autres marins l'autorité de Dieu à son bord. Pourtant, tous les sept ans, le Hollandais dispose du droit de rallier la terre ferme afin de rechercher une compagne qui, fidèle jusque dans la mort, accepterait cette damnation et le délivrerait par un amour pur, de l'anathème qui le frappe.


Acte I

Au XVIIIe siècle, sur les côtes de Norvège, la tempête fait rage, obligeant Daland le marin à chercher un fjord tranquille où s'abriter momentanément. Dans l'attente d'un temps plus clément, tout l'équipage s'assoupit afin de recouvrer quelque force, si bien que personne ne donne l'alerte quand, dans la crique, s'avance lentement la lueur fantomatique d'un ancien navire qui vient mouiller juste à côté du bâteau norvégien : les sept ans se sont écoulés et le Hollandais débarque sur le rivage.
Quand Daland s'éveille, il aperçoit le navire, puis voyant son capitaine rejoint celui-ci et engage la conversation. Ce n'est pas par hasard que le Hollandais a accosté près du bâteau de Daland, car il sait pertinemment à quel point le marin norvégien est cupide. Aussi lui propose-t-il un marché insolite, mais ô combien alléchant : contre une nuit sous le toît de Daland, le Hollandais lui remettra un plein coffre de bijoux et d'or. Daland, obnubilé par la convoitise qu'il nourrit pour les richesses de l'inconnu, accepte immédiatement, allant jusqu'à lui céder la main de son unique fille, Senta. Comme le marché est conclu, la tempête se dissipe et la mer s'apaise, parmettant aux deux vaisseaux d'appareiller vers le port de Daland.


Acte II

Au village, les femmes assemblées sont occupées à filer tandis que Senta qui se tient un peu à l'écart regarde longuement le portrait d'un homme au visage pâle et inquiétant : le Hollandais volant. À la demande de ses amies, Senta commence à narrer le tragique destin du marin maudit d'un autre temps qui l'a toujours fasciné. Brusquement, Senta se dresse, proclamant qu'elle désire avec ferveur être celle qui délivrera la damné. Sur ce pénètre dans la demeure un jeune homme, Erik, qui a toujours aimé Senta et qui devine quel est le vœu qu'elle vient de formuler.
Connaissant les conséquences qu'un tel sacrifice entraînerait, Erik tandis qu'il est seul avec la jeune fille tente de la dissuader de son projet, mais rien n'y fait, pas même le récit de l'inquiétant rêve qu'il a fait à propos du Hollandais et du destin fatal qui attend celle qui partagerait sa vie. Erik s'en repart alors que Senta reprend l'histoire du Vaisseau fantôme.
Tout à coup, la porte s'ouvre, laissant entrer son père accompagné du Hollandais qu'elle reconnaît immédiatement. Daland entretient sa fille des projets qu'il a formé pour elle, mettant en avant les avantages d'un mariage avec un riche navigateur, fût-il inconnu. Pourtant, tous les arguments de Daland n'ont que peu de raison d'être, car si Senta prend une décision, ce ne sera pas pour la convoitise de richesses. Tant le Hollandais que la jeune fille qui se regardent demeurent interdits, incitant Daland à laisser les deux promis pour leur permettre de se connaître. Senta déclare au Hollandais qu'elle est prête à se soumettre à la volonté paternelle, à l'épouser et à partager son sort, quelles qu'en puissent être les conséquences. Entrevoyant enfin le salut de son âme, le Hollandais voit renaître l'espoir dans son cœur vide. Quand Daland revient, les serments d'union et de fidélité sont confirmés pour la plus grande joie du cupide marin qui sent déjà le trésor entre ses mains.


Acte III

Au mouillage où les jeunes filles du village apportent des victuailles aux matelots de Daland, la fête bat son plein, des chants joyeux accompagnant le festin. Tout à leur joie, les Norvégiens lancent des appels à l'équipage du Hollandais pour se joindre aux réjouissances, mais celui-ci ne répond pas et le navire semble mort, ce qui ne laisse pas d'intriguer les hommes de Daland. Soudain, du pont du Vaisseau fantôme monte un chant lugubre et sinistre. Sur le bâteau norvégien, l'enthousiasme est retombé alors que l'effroi suscité par ce chœur d'outre-tombe finit de disperser les derniers villageois remplis d'inquiétude.
De leur côté, Senta et Erik qui sont sortis de la maison de Daland entament une vive discussion au cours de laquelle Erik reproche à la jeune femme de s'être officiellement fiancée avec un inconnu et d'avoir trahi le lien inavoué mais tacite qui les unissait l'un à l'autre. Surprenant la fin de la conversation, le Hollandais se méprend, imagine que les deux jeunes gens s'aiment et que Senta s'est montrée fausse et perfide. Fou de douleur et désespéré, il s'enfuit et remonte sur son vaisseau afin de repartir une nouvelle fois pour sept années d'errance. Comprenant la situation, Senta s'élance pour témoigner de sa fidélité au Hollandais. Effrayé, Erik et avec lui tous les villageois cherchent à retenir la jeune fille alors que le Hollandais révèle ses véritables identité et nature à l'assemblée médusée avant que de lever l'ancre et de s'éloigner lentement du rivage. Dans un suprême effort, Senta parvient à se dégager de la foule et à atteindre un promontoire rocheux d'où elle aperçoit le navire de son bien-aimé. Jurant une fidélité éternelle au Hollandais volant, elle se jette dans l'onde. Mais la pureté de son amour lève l'anathème : Senta et le Hollandais s'élèvent dans les cieux alors que le Vaisseau fantôme sombre à jamais dans les flots obscurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
 
Le Vaisseau Fantome
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bastille - Le Vaisseau Fantôme - Septembre 2010
» Wagner : Le Vaisseau Fantôme
» Le Vaisseau fantôme - Amsterdam - Février 2010
» Vaisseau Fantome TCE 18 IX 2013
» Leonie Rysanek

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Opéra-
Sauter vers: