Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Günter Grass

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum


Nombre de messages : 14526
Age : 33
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Günter Grass   Lun 1 Oct - 11:29

Günter Grass est un écrivain allemand né le 16 octobre 1927 à Danzig (aujourd'hui Gdańsk, en Pologne).

Les parents de Günter Grass étaient commerçants. Il s'engage à l'âge de 17 ans dans la 10e Panzerdivision SS Frundsberg des Waffen-SS en octobre 1944. À la fin de la guerre, il est fait prisonnier par les Américains et libéré en 1946. Lors de sa captivité il rencontre le futur Pape Benoit XVI. Après des études d'arts plastiques à Düsseldorf et à Berlin, il a gagné sa vie comme sculpteur, graphiste et écrivain à Paris, puis à Berlin. En 1955, il est entré au Gruppe 47, un mouvement contestataire allemand. Il a débuté comme poète en 1956 et comme dramaturge en 1957. Il séjourne régulièrement à Paris entre 1956 et 1960. C'est en 1959 qu'il devient célèbre avec son roman Le Tambour, qui sera adapté au cinéma par Volker Schlöndorff. Dans les années soixante, il s'est engagé en politique, participant notamment aux campagnes électorales des sociaux-démocrates allemands. Il adhère au SPD en 1982 mais donne sa démission en 1993 pour protester contre les restrictions du droit d'asile.

De 1983 à 1986, il a présidé l'Académie des arts de Berlin. Il reçoit en 1999, à l'âge de 72 ans, le prix Nobel de littérature « pour avoir dépeint le visage oublié de l'histoire dans des fables d'une gaieté noire ». En 2001, il propose de construire un musée germano-polonais qui abriterait les œuvres d'art volées par les nazis. En 2002, Günter Grass, parfois accusé de s'être reposé sur ses lauriers après ses premiers succès littéraires, revient au premier plan de la littérature mondiale en publiant En crabe (Im Krebsgang). En 2005, il a fondé un cercle d'auteurs, les rencontres littéraires de Lübeck.

En 1954, il a épousé la Suissesse Anna Schwarz, apprentie danseuse de ballet, dont il divorce en 1978. En 1979, il s'est marié avec l'organiste Ute Grunert. Günter Grass vit aujourd'hui près de Lübeck. La maison Günter Grass à Lübeck contient la majeure partie de ses manuscrits et de ses œuvres artistiques originales.

En août 2006, il a révélé son enrôlement en octobre 1944 dans les Waffen-SS après avoir prétendu auparavant avoir servi dans la Flak. Cette divulgation tardive, faite quelques jours avant le lancement de son dernier livre, a suscité malaise et incompréhension en Europe (il avait cependant déjà fait part en 1999 pour Le Magazine littéraire n°381 de son « [...] passage à la Jeunesse hitlérienne »). Elle a été à l'origine d'une controverse entre intellectuels européens, certains d'entre eux considérant que cet aveu lui ôtait son statut de caution morale, d'autres au contraire pensant que cette sincérité, même tardive, ne faisait que renforcer sa légitimité. Lech Walesa, après avoir demandé qu'on lui retire son titre de citoyen d'honneur de la ville de Gdansk, lui a finalement pardonné ses errements de jeunesse.


Opinions politiques

Se positionnant à gauche dans la vie politique, se voulant moraliste, il critique le passé nazi de l'Allemagne bien qu'il se soit volontairement engagé dans la SS en 1944 et devient un ténor de l'antiaméricanisme, fustigeant par exemple Helmut Kohl et Ronald Reagan, venus ensemble visiter le cimetière de Bitburg, au motif que des SS y étaient enterrés avec des soldats alliés et allemands durant la 2e guerre mondiale.

Après la chute du mur de Berlin, quand vint l'heure de la réunification allemande, il s'y opposa pour «préserver l'héritage socialiste» de la République démocratique allemande.

Le lendemain des attentats du 11 septembre 2001, Günter Grass, a déclaré, que la réaction américaine orchestrait beaucoup de tapage « pour trois mille Blancs tués ».

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum


Nombre de messages : 14526
Age : 33
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Günter Grass   Lun 1 Oct - 11:30

Œuvres

Le Tambour (Die Blechtrommel). Trad. par Jean Amsler. Paris, Seuil, 1961.
Le Chat et la souris (Katz und Maus). Trad. par Jean Amsler. Paris, Seuil, 1962.
Les années de chien (Hundejahre). Trad. par Jean Amsler. Paris, Seuil, 1965.
Les plébéiens répètent l'insurrection (Die Plebejer proben den Audfstand). Théâtre. Précédé d'un discours de l'auteur. Trad. par Jean Amsler. Paris, Seuil, 1968.
Anesthésie locale. Trad. par Jean Amsler. Paris, Seuil, 1971.
Journal d'un escargot. Trad. par Jean Amsler. Paris, Seuil, 1974.
Le turbot (Der Butt). Trad. par Jean Amsler. Paris, Seuil, 1979.
Une rencontre en Westphalie. Roman. Trad. par Jean Amsler. Paris, Seuil, 1981.
Les enfants par la tête ou les Allemands se meurent. Trad. par Jean Amsler. Paris, Seuil, 1983.
Essai de critique 1957-1985. Trad. par Jean Amsler. Paris, Seuil, 1986.
La ratte (Die Rättin). Trad. par Jean Amsler. Paris, Seuil, 1987.
Tirer la langue. Trad. par Jean Amsler. Paris, Seuil, 1989.
Propos d'un sans-patrie. Trad. par Jean Amsler. Paris, Seuil, 1990.
L'appel du crapaud. Trad. par Jean Amsler. Paris, Seuil, 1992.
Toute une histoire. Trad. par Claude Porcell et Bernard Lortholary. Paris, Seuil, 1997.
En crabe (Im Krebsgang). Trad. par Claude Porcell. Paris, Seuil, 2002, roman traitant de la catastrophe du Wilhelm Gustloff.
En épluchant les oignons (Beim Häuten der Zwiebel), autobiographie, 2006.

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum


Nombre de messages : 14526
Age : 33
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Günter Grass   Lun 1 Oct - 11:34


_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Günter Grass   Aujourd'hui à 12:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Günter Grass
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grass matt
» Keep Of The Grass (dégagez de la pelouse !!!)
» Albert Ayler : New Grass (1969)
» [CD] Jim & Bob - Genial Hawaiians - Grass Skirt Records
» Günter Wand (1912-2002)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Le Bouillon de Culture-
Sauter vers: