Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 François Joseph Ier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum


Nombre de messages : 14526
Age : 33
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: François Joseph Ier   Mar 30 Oct - 2:12

On va boucler la boucle Habsbourg avec tout d'abord Francois-Jsoeph puis Francois-Ferdinand et enfin le dernier empereur Charles Ier.

François Joseph Charles de Habsbourg-Lorraine (Vienne, 18 août 1830 – Vienne, 21 novembre 1916), empereur d’Autriche (1848-1916) et roi de Hongrie (1867-1916), issu de la maison de Habsbourg-Lorraine, sous le nom de François-Joseph Ier.

François-Joseph naît le 18 août 1830 à 9h45 au Château de Schönbrunn, à Vienne. Il est le fils aîné de l’archiduc François-Charles d’Autriche et de la princesse Sophie de Bavière. Il est affectueusement surnommé Franzi par ses proches.

François-Charles était l’un des neveux de l’archiduchesse Marie-Louise, ancienne épouse de Napoléon Ier et ex-impératrice des Français, ce qui fait de François-Joseph le cousin germain de Napoléon II.

À la naissance de François-Joseph, François-Charles est l’héritier présomptif de son frère aîné, l’empereur Ferdinand Ier. Sur les conseils de son épouse Sophie, il décide de renoncer à ses droits au trône en faveur de son fils. Ainsi, François-Joseph reçoit une éducation stricte et soignée qui le prépare à son futur rôle de souverain et qui met l’accent sur ses futures responsabilités.

François-Joseph est l'aîné d'une fratrie de cinq. Il aura trois frères et une sœur :

Ferdinand Maximilien Joseph Marie (1832-1867), archiduc d’Autriche et empereur du Mexique, fils illégitime présumé de Napoléon II.
Charles Louis Joseph Marie (1833-1896), archiduc d’Autriche, ancêtre de l’actuel chef de la dynastie.
Marie Anne Caroline Pia (1835-1840), archiduchesse d’Autriche.
Louis Victor Joseph Antoine (1842-1919), archiduc d’Autriche.

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum


Nombre de messages : 14526
Age : 33
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: François Joseph Ier   Mar 30 Oct - 2:13

Couronnement et titres

Armoiries de François-JosephFrançois-Joseph accède au trône en 1848, après l’abdication de son oncle Ferdinand Ier. Il est couronné le 2 décembre 1848 à Vienne. Il obtient ainsi le titre suivant :

Sa Majesté Impériale et Apostolique, François-Joseph Ier, par la Grâce de Dieu Empereur d’Autriche, Roi de Hongrie et de Bohême, de Dalmatie, de Croatie, de Slavonie, de Galicie, de Lodomérie et d’Illyrie ; Roi de Jérusalem ; Archiduc d’Autriche ; Grand-duc de Toscane et de Cracovie ; Duc de Lorraine, de Salzbourg, de Würzburg, de Franconie, de Styrie et de Carinthie, de Carniole et de Bucovine ; Grand prince de Transylvanie ; Margrave de Moravie ; Duc de Haute et de Basse Silésie, de Modène, de Parme, de Plaisance et de Guastalla, d’Auschwitz et de Zator, de Teschen, du Frioul, de Raguse et de Zara ; Comte princier de Habsbourg et du Tyrol, de Kybourg, de Gorizia et de Gradisca ; Prince de Trente et de Brixen ; de Berchtesgaden et Mergentheim ; Margrave de Haute et de Basse Lusace, Margrave en Istrie ; Comte de Hohenems, de Feldkirch, de Bregenz, de Sonneberg ; Seigneur de Trieste, de Kotor et de la Marche de Windisch ; Grand voïvode de la voïvodie de Serbie.


Mariage et descendance

En août 1853, François-Joseph fête son vingt-troisième anniversaire dans la résidence impériale d’été, la Kaiservilla à Bad Ischl. C’est à cette occasion qu’il doit se fiancer officiellement avec sa cousine germaine, la duchesse Hélène en Bavière. Mais c’est de la sœur cadette d'Hélène, Élisabeth dite Sissi, qu'il tombe amoureux. Au grand désarroi de sa mère l’archiduchesse Sophie, il annonce le 19 août son mariage avec la jeune Sissi, à peine âgée de quinze ans et demi.

Le mariage est célébré le 24 avril 1854 en l’Église des Augustins de Vienne. Élisabeth lui donnera quatre enfants :

Sophie Frédérique Dorothée Marie Josèphe (1855-1857), archiduchesse d’Autriche.
Gisèle Louise Marie (1856-1932), princesse de Bavière, née archiduchesse d’Autriche.
Rodolphe François Charles Joseph (1858-1889), archiduc d’Autriche et prince héritier de l’empire austro-hongrois.
Marie Valérie Mathilde Amélie (1868-1924), archiduchesse d’Autriche-Toscane, née archiduchesse d’Autriche.


Règne

Comme ses prédécesseurs, François-Joseph s’appuie essentiellement sur les forces traditionnelles de la dynastie Habsbourg : la haute noblesse, le clergé et l’armée. Conservateur, il doit cependant subir les relations houleuses de ses gouvernements libéraux avec le Saint-Siège (et notamment la rupture du Concordat).

L’un des événements les plus marquants de son règne reste cependant l’abolition du centralisme autrichien l’instauration du dualisme ; l’ex-empire d’Autriche devient la Monarchie austro-hongroise, composée de :

l’empire d’Autriche (Cisleithanie) : Autriche, Bohême, Moravie, Galicie, Styrie et Carniole.
le royaume apostolique de Hongrie (Transleithanie) : Pannonie, Transylvanie et Croatie.
Chaque État dispose de son parlement et de son gouvernement, les deux États partageant le même souverain (à la fois empereur et roi). L’objet du dualisme est de mettre un terme à l’indépendantisme hongrois tout en sauvegardant l’unité de l’Empire des Habsbourg.

Sur le plan militaire, François-Joseph se lance dans de nombreux conflits :

1859-1860 : il attaque le Royaume de Piémont-Sardaigne afin d’empêcher l'unification de l'Italie.
1864 : il attaque le Danemark.
1866 : il entame une guerre contre la Prusse, qui, victorieuse à Sadowa, reprend le rôle traditionnel de l’Autriche en Allemagne.
1914 : il attaque la Serbie suite à l’attentat de Sarajevo ; et il déclenche de ce fait la Première Guerre mondiale.

Drames familiaux

François-Joseph a dû affronter de nombreux drames familiaux :

1857 : mort en bas-âge de sa fille Sophie en Hongrie.
1867 : exécution de son frère Maximilien au Mexique.
1889 : suicide (ou assassinat) de son fils Rodolphe à Mayerling.
1898 : assassinat de son épouse Élisabeth (dite Sissi) à Genève.
1914 : assassinat de son neveu François-Ferdinand (héritier présomptif) à Sarajevo.

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum


Nombre de messages : 14526
Age : 33
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: François Joseph Ier   Mar 30 Oct - 2:14

Mort et enterrement

François-Joseph s'éteint le 21 novembre 1916 au château de Schönbrunn à Vienne, en pleine guerre. Son cercueil repose dans la crypte des Capucins à Vienne, surplombant le sarcophage de sa femme Elisabeth et celui de son fils Rodolphe.

Son petit-neveu lui succède sous le nom de Charles Ier

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum


Nombre de messages : 14526
Age : 33
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: François Joseph Ier   Mar 30 Oct - 2:18


_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane


Nombre de messages : 1195
Age : 70
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: François Joseph Ier   Mar 30 Oct - 22:42

On peut dire pour lui qu'il est mort à temps. Il n'aura pas vu le dépeçage de l'Autriche-Hongrie.
Je pense que de toute façon, il ne l'aurait pas supporté.
Avec lui, c'est un pan de l'histoire européenne qui s'est écroulé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum


Nombre de messages : 14526
Age : 33
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: François Joseph Ier   Mar 30 Oct - 23:14

L'autriche n'aurait pas sombrer avec Francois-Joseph à sa tete, à savoir que l'empire n'eut pas été dissout aussi facilement qu'avec le pauvre Charles.

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: François Joseph Ier   Aujourd'hui à 11:37

Revenir en haut Aller en bas
 
François Joseph Ier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» François-Joseph Gossec
» François-Joseph Fétis (1784-1871)
» Joseph Canteloube
» Messe des morts de Gossec
» François Emmanuel Joseph Bazin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Les Archives de l'Histoire-
Sauter vers: