Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -19%
Ecran Gamer Aoc 24G2U5/BK (Vente flash)
Voir le deal
129.99 €

 

 Benjamin Britten

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel

Nombre de messages : 6418
Age : 61
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

britten - Benjamin Britten - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Benjamin Britten   britten - Benjamin Britten - Page 2 Icon_minitimeVen 12 Mar - 0:16

    Concerto pour piano et ut majeur, op 13 (et la version originale du 3° mouvement, 1938)
    Young Apollo, op 16)
    Diversions, op 21

britten - Benjamin Britten - Page 2 41E7-%2BHjXsL._SL500_AA240_
L'interprète rend parfaite justice à cetter page étrange dans son alliage de martial entrain et d'extatique ferveur (… - Wittgenstein) était, on le sait, autrichien et les profondes affinités de Britten avec Mahler, Berg et leurs émules trouvent ici le terrain idéal pour s'exprimer. Comme Ravel, Britten soumet la main gauche de l'interprète à d'effrayantes épreuves brillamment déjouées par Steven Osborne (Classica Repertoire)

Osborne trouve le parfait équilibre entre la gravité de Richter et la volubilité motorique de McGregor. La finesse de son toucher (qui fait d'Osborne un grand interprète des Préludes de Debussy) dans le 3e mouvement est purement magique. Admirez également les jeux sonores du début du Finale. Autre moment fort: la puissance ravageuse de la Toccata initiale, qui semble marquée par Prokofiev. C'est une très bonne idée d'y choisir un tempo aussi vif et sanguin. Après tout, en 1938, Britten avait 25 ans et rien d'un vieux sage ! C. Huss
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel

Nombre de messages : 6418
Age : 61
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

britten - Benjamin Britten - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Benjamin Britten   britten - Benjamin Britten - Page 2 Icon_minitimeLun 16 Aoû - 23:36

The Red Cockatoo, Ian Bostridge accompagné par Graham Johnson (Hyperion 2001)
J’aime en généralement Ian Bostridge et je trouve qu’il fait ici merveille, il sait être léger ici, plus grave là, et de façon sensible sans affectation – même si ce n’est pas l’avis de tous !

    Lord! I have sinned
    A Hymn to God the Father (Harmonia Sacra, Book 1, 1688)
    A Hymn on Divine Musick
    Evening, Morning, Night
    Night covers up the rigid land
    Fish in the Unruffled Lakes
    To lie flat on the back
    A Poison Tree
    When you’re feeling like expressing your affection
    Not even summer yet
    The Red Cockatoo
    Wild with passion
    If thou wilt ease thine heart
    Cradle Song for Eleanor
    Birthday Song for Erwin
    Um Mitternacht
    The Holy Sonnets (9) of John Donne

britten - Benjamin Britten - Page 2 61dyzJvXI7L._SL500_AA300_
Revenir en haut Aller en bas
 
Benjamin Britten
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Musique moderne-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser