Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Sélection d’ebooks gratuits en ...
Voir le deal

 

 Gabriel Fauré

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel

Nombre de messages : 6418
Age : 61
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

Gabriel Fauré Empty
MessageSujet: Gabriel Fauré   Gabriel Fauré Icon_minitimeMar 3 Mar - 0:06

Gabriel Fauré
(Pamiers 1845 – Paris 1924)
Gabriel Fauré 200px-Gabriel_Faure

Élève de Saint-Saëns, il est d'abord organiste à l'église de la Madeleine à Paris puis professeur de composition au Conservatoire de Paris qu’il dirige de 1905 à 1920.

En 1870, Fauré s'engage dans l'armée et prend part aux combats pour lever le Siège de Paris. Il remplace à l'église de la Madeleine Saint-Saëns souvent absent. La rupture de ses fiançailles et ce qu'il perçoit comme un manque de reconnaissance musicale le mènent à la dépression qu'il qualifie de « spleen ».
En 1883, Fauré épouse Marie Fremiet, avec qui il a deux fils. Pour subvenir aux besoins de sa famille, il assure les services quotidiens à l'Église de la Madeleine et donne des leçons de piano et d'harmonie. En 1892, il devient inspecteur des conservatoires de musique en province. En 1896, il est nommé organiste en chef à l'Église de la Madeleine et succède à Jules Massenet comme professeur de composition au Conservatoire de Paris. Georges Enesco, Maurice Ravel ou Nadia Boulanger comptent parmi ses élèves. En 1905, il succède à Théodore Dubois comme directeur du Conservatoire de Paris qu’il réforme en grande partie. C’est à partir de 1903 qu’il devient pratiquement sourd.

Musique
Les œuvres de Fauré, de facture classique, se distinguent par la finesse de leur mélodie ainsi que par l'équilibre de leur composition. Reconnu pour son génie harmonique, il est en outre considéré comme le maître de la mélodie française. Gabriel Fauré s'intéresse davantage à l'idée musicale qu'à l'orchestration. Il laisse près d'une centaine de mélodies mais seulement une dizaine de pièces pour orchestre, pour al plupart destinées au théâtre (Pelléas et Mélisande) L’orchestration reste plutôt classique sans grandes innovations de timbres. Son message est tout en intimité, en intériorité et tend vers la pureté musicale, ce qui le détourne des grands effets courants à son époque, comme les audaces orchestrales de Wagner, de Debussy ou de Stravinsky.
Ses structures harmoniques sont dérivées du Traité d’harmonie de son professeur Gustave Lefèvre : la théorie de l’harmonie diffère de la théorie classique de Jean-Philippe Rameau. Les accords de septième et de neuvième ne sont plus considérés comme dissonants et la quinte peut être altérée sans changer le mode. En opposition avec son style harmonique et mélodique très novateur à cette époque, les motifs rythmiques sont répétitifs, avec des modulations similaires à celles que l'on peut trouver dans la musique de Brahms.

On décrit souvent l'évolution de Gabriel Fauré en distinguant dans son œuvres trois périodes.
La première période jusqu'en 1890 comprend la mélodie « Après un rêve » ou son « élégie » pour violoncelle et piano : elle se caractérise par l'influence des musiques allemandes et italiennes et par un certain classicisme.
La seconde période part des Mélodies de Venise (1891) au début du XX° siècle : grande finesse harmonique, sens de la sensualité et nombreuses audaces harmoniques (dans « Shylock »).
La troisième période comprend les cycles de mélodies de la fin de la vie de Fauré :« La Chanson d'Ève » (1910), « Mirages » (1919) ou encore « L'Horizon Chimérique » (1921), elle est contemporaine de la surdité ont souffre Gabriel Fauré. C’est la plus controversée et la moins bien connue : certains la considèrent comme une période d'aridité et de déclin tandis que d'autres y voient l’aboutissement d'une quête musicale qui ne doit rien aux évolutions de son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Sage du forum
Sage du forum
Jean

Nombre de messages : 12123
Age : 77
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

Gabriel Fauré Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Fauré   Gabriel Fauré Icon_minitimeMar 3 Mar - 0:08

eh bien!! il était temps de lui consacrer un sujet!
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel

Nombre de messages : 6418
Age : 61
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

Gabriel Fauré Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Fauré   Gabriel Fauré Icon_minitimeMar 3 Mar - 0:12

Je commence par le côté le moins connu de son œuvre, les pièces pour orchestre.
Pelléas et Mélisande, d’après Maurice Maeterlinck, destinée à une version anglaise – Pavane – Elégie, Dolly, dir. Seiji Ozawa (DG 1987)
Gabriel Fauré 313rNGmOK5L._SL500_AA180_

Une très belles œuvre que je viens de découvrir, alors que je connais bien ses mélodies ou son œuvre pour piano. Comme de quoi lire les compte-rendus de concert sert bien à quelque chose !
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Sage du forum
Sage du forum
Jean

Nombre de messages : 12123
Age : 77
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

Gabriel Fauré Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Fauré   Gabriel Fauré Icon_minitimeMar 3 Mar - 0:23

Il avait une Maison à Annecy-le Vieux (commune voisine d'Annecy)...Il y aurait composé son quatuor à cordes
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel

Nombre de messages : 6418
Age : 61
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

Gabriel Fauré Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Fauré   Gabriel Fauré Icon_minitimeLun 25 Mai - 23:31

Encore des œuvres pour orchestre : Ballade pour orchestre et piano, Berceuse pour orchestre et violon, Elégie pour orchestre et violoncelle, etc. - dir. Moshé Atzmon (Timpani 2009)
A chaque fois un petit dialogue entre un instrument et l’orchestre aux dimensions assez intimistes. Un disque qui me convient parfaitement, fort bien enregistré comme il se doit.
Gabriel Fauré 51LSooTTnXL._SL500_AA240_
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel

Nombre de messages : 6418
Age : 61
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

Gabriel Fauré Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Fauré   Gabriel Fauré Icon_minitimeSam 27 Mar - 0:16

Quatuors pour piano, Trio Wanderer (HM 2010)
Je comprends que ce disque soit bien accueilli : il y a une impression que la musique va de soi. J'aime le Trio Wanderer, mais si la pise de son n'était pas à l'avenant, je crois bien qu'il n'y aurait pas cette évidence.
Gabriel Fauré 61P9XbXTNKL._SL500_AA300_
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel

Nombre de messages : 6418
Age : 61
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

Gabriel Fauré Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Fauré   Gabriel Fauré Icon_minitimeDim 28 Mar - 0:06

J’ai écouté pour le Quatuor n° 1 le Quatuor Schumann (Aeon)
Gabriel Fauré 41N36DBZFJL._SL500_AA300_
et le Quatuor n° 2 le Quatuor Ysaÿe (Decca, ici en coffret)
Gabriel Fauré CD_faure
Le Trio Wanderer aborde les morceaux plus directement, je dirais sans vouloir créer une atmosphère dont il aurait l’idée préalable. Ce je plus franc aboutit à créer quelque chose qu’on n’entend pas dans les autres versions, notamment dans celle du Quatuot Ysaÿe. Dans le principe, j’ai une nette préférence pour les Wanderer : laisser venir la musique. Et c’est tout à fait réussi : c’est leur talent, transformer l’idée en quelque chose qu’on écoute en le trouvant évident.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Gabriel Fauré Empty
MessageSujet: Re: Gabriel Fauré   Gabriel Fauré Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Gabriel Fauré
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Musique post-romantique-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser