Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Sélection d’ebooks gratuits en ...
Voir le deal

 

 Estampie (istanpitta)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel

Nombre de messages : 6418
Age : 61
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

Estampie (istanpitta) Empty
MessageSujet: Estampie (istanpitta)   Estampie (istanpitta) Icon_minitimeSam 12 Sep - 23:38

Estampie (istanpitta)

L'estampie est une danse médiévale, attestée dès le XII° siècle. Quelques poèmes du XIII° siècle, aussi intitulés estampies, mais sans musique notée, sont peut-être des contrafacta à chanter sur des estampies connues. Le traité intitulé Musica vulgaris de Johannes de Grocheo décrit explicitement des estampies (stantipes) vocales et instrumentales. Robertus de Handlo en parle également dans ses Regule comme de pièces utilisant essentiellement des valeurs rythmiques très rapides. La seule source où on trouve les paroles des estampies est le Ms Douce 308 de la Bodleian Library d'Oxford. On considère Kalenda Maya, une chanson du troubadour Raimbaut de Vaqueiras comme un contrafactum de ce type, si l'on en croit l'auteur qui raconte que Raimbaut ajouta ces paroles à une estampie jouée en sa présence par des viellistes itinérants.
Les trois sources principales d'estampies instrumentales sont :
le manuscrit français 844 de la Bibliothèque nationale de France dit Chansonnier du Roi (XIII-XIV° siècle)
les estampies italiennes du manuscrit Additional 29987 de la British Library (XIV° siècle)
deux estampies polyphoniques complètes et un fragment en tablature d'orgue du codex de Robertsbridge de la British Library (XIV° siècle).
Parmi les sources secondaires, il faut citer deux ténors de Motets du manuscrit de Montpellier (XIII° siècle) intitulés Chose Tassin (trois fragments) et Chose Loyset (un fragment). Ces lignes mélodiques au rythme allongé pour servir à composer des polyphonies supérieures ont une forme ouvert-clos et un profil qui rappelle fortement les estampies du Chansonnier du Roi. De plus, un danseur d'estampie du nom de Tassin est déjà répertorié dans les sources médiévales.
L'état actuel de la recherche ne permet pas de confirmer les hypothèses sur l'origine, la compilation, le mode de transmission ou d'exécution de ce répertoire. Comme la musique populaire n'était pas notée au Moyen Âge, il semble que les estampies qui ont survécu reflètent une tradition musicale savante. Certains textes mentionnent cette danse en liaison avec les habitudes de courtoisie et de bienséance de la société raffinée de l'époque (Le Décaméron de Boccace).
L'estampie a une structure fixe composée de plusieurs puncti qui semble être un terme générique pour désigner une phrase. Chaque phrase se joue deux fois, la première finit par une formule appelant une reprise intitulée ouvert et la seconde par une formule finale appelée clos. Ce trait est très courant dans la musique vocale de l'époque. En principe, les ouvert et les clos sont identiques pour tous les puncti d'une même estampie. Les textes ne nous laissent que peu de témoignages permettant d'imaginer la façon dont ces pièces étaient exécutées, et les restitutions actuelles tentent diverses solutions plus ou moins vraisemblables.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel

Nombre de messages : 6418
Age : 61
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

Estampie (istanpitta) Empty
MessageSujet: Re: Estampie (istanpitta)   Estampie (istanpitta) Icon_minitimeSam 12 Sep - 23:39

Istanpitta : musiques de fête à la cour des Visconti, Alla Francesca dir. Pierre Hamon (Naïve 2003)
Pièces du manuscrit de Londres, chant à une seule voix
Estampie (istanpitta) 418DX9VVVEL._SL500_AA240_

La ville de la pochette, c'est Sienne.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
joachim

Nombre de messages : 1195
Age : 73
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

Estampie (istanpitta) Empty
MessageSujet: Re: Estampie (istanpitta)   Estampie (istanpitta) Icon_minitimeMar 15 Sep - 12:45

Je croyais que les estampies étaient uniquement instrumentales ? On les retrouve souvent en intermède instrumental dans les CD consacrés aux chansons du moyen âge.

A ce que j'ai compris, il existe des recueils manuscrit d'estampies, comme par exemple les "estampies reales" espagnoles, avec chacune un numéro, ou encore les "stantipes" germaniques.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Estampie (istanpitta) Empty
MessageSujet: Re: Estampie (istanpitta)   Estampie (istanpitta) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Estampie (istanpitta)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Musique ancienne-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser