Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Gunar Letzbor et Ars Antiqua Austria

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel

Nombre de messages : 6418
Age : 61
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

Gunar Letzbor et  Ars Antiqua Austria Empty
MessageSujet: Gunar Letzbor et Ars Antiqua Austria   Gunar Letzbor et  Ars Antiqua Austria Icon_minitimeVen 26 Mar - 0:31

Gunar Letzbor et Ars Antiqua Austria
Gunar Letzbor et  Ars Antiqua Austria Gletzbor
Gunar Letzbor a étudié le violon à Cologne avec Reinhardt Goebel et a pratiqué la musique ancienne avec Harnoncourt à Salzbourg. Il a commencé à jouer chez Musiqua Antiqua Köln, le Clemencic Consort ou Armonico Tributo Basel. Il fonde en 1995 l'ensemble « Ars Antiqua Austria » consacré à la résurrection du répertoire baroque autrichien. « Mon objectif est d'appliquer l'approche de Goebel à l'école autrichienne qui est d'une incroyable richesse. L'Autriche des Habsbourg était un grand empire qui attirait des musiciens venus de toutes les régions : la Bohême, la Moravie, la Hongrie mais aussi l'Italie. Pour moi, Mozart n'aurait jamais pu atteindre le niveau de qualité qui fut le sien s'il n'avait disposé de cet incroyable patrimoine musical dont son père nous fournit d'ailleurs une brillante synthèse dans son Traité en vue d'une méthode fondamentale pour le violon. Vienne était dominée par le goût italien mais Salzbourg vivait davantage dans la descendance de Biber et Muffat. Toute une école du violon débouche chez Biber. C'est Schmeltzer qui sera le premier initiateur à la pratique italienne, complété par Bertali. Mais c'est Biber qui réalisera l'indispensable synthèse. Mais il va ensuite beaucoup plus loin et invente des couleurs nouvelles pour violon. Je suis persuadé qu'il a subi l'influence des musiciens tziganes qui fuyaient l'expansion turque. Après tout, la “scordatura”, la technique, qui consiste à accorder différemment son instrument pour créer d'autres harmonies, appartient bel et bien à la pratique des tziganes dont l'oreille est fabuleuse. »

Les œuvres pour violon seul correspondent à un mouvement d'émancipation de la basse continue (tenue au clavecin, au violon, au théorbe) qui accompagnait les sonates pour violon depuis Corelli. « En fait, des pièces de Vitali étaient déjà exécutées sans continuo et la pratique va se répandre. Schmeltzer en a réalisé mais les partitions sont hélas perdues. On doit par contre redécouvrir les partitions de Westhoff et Vilsmayr. Le premier était un incroyable virtuose qui a parcouru l'Europe entière et séduit Louis XIV. Esthétiquement, il demeure dans l'orbite assez sage de Corelli mais, techniquement, ses exigences sont redoutables et dépassent même celles de Bach. Le second, qui travailla à la cour de Salzbourg, est très marqué par son maître Biber mais il va encore plus loin et imprime à ses pages cet esprit de fantaisie, si typique du monde germanique. »
Le travail de recherche est certes essentiel et rien n'est possible sans un esprit de liberté. « Un professeur ne fait pas vivre la musique ancienne en créant des clones de sa personnalité. Il faut que nous ayons l'impression de jouer une nouvelle musique, vieille de 300 ans. Si vous vous en tenez au strict respect des règles, vous sombrez dans un conservatisme ennuyeux. Seule l'éloquence peut vous conduire vers une démarche vraiment créative. »
D’après Serge Martin, Le Soir (12 novembre 2009)
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Sage du forum
Sage du forum
Jean

Nombre de messages : 12123
Age : 76
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

Gunar Letzbor et  Ars Antiqua Austria Empty
MessageSujet: Re: Gunar Letzbor et Ars Antiqua Austria   Gunar Letzbor et  Ars Antiqua Austria Icon_minitimeVen 26 Mar - 0:35

Il mérite bien un topic qui lui soit consacré!!
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel

Nombre de messages : 6418
Age : 61
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

Gunar Letzbor et  Ars Antiqua Austria Empty
MessageSujet: Wenzel Ludwig Edler von Radolt   Gunar Letzbor et  Ars Antiqua Austria Icon_minitimeVen 26 Mar - 0:40

Wenzel Ludwig Edler von Radolt (Vienne 1667-1716) : Concertos viennois pour luth (Die Allet Treüeste Freindin, 1701), Challenge 2008
Un compositeur (l’équivalent français de son nom serait Wenceslas Louis chevalier de Radolt) connu seulement pour le vaste recueil en question dont on ne donne ici que de extraits. Le jeu de Letzbor en fait des pièces fort convaincantes.
Gunar Letzbor et  Ars Antiqua Austria 3192QUHiCjL._SL500_AA300_
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Sage du forum
Sage du forum
Jean

Nombre de messages : 12123
Age : 76
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

Gunar Letzbor et  Ars Antiqua Austria Empty
MessageSujet: Re: Gunar Letzbor et Ars Antiqua Austria   Gunar Letzbor et  Ars Antiqua Austria Icon_minitimeVen 26 Mar - 0:53

je ne connaissais pas!...mais il y a aussi des concertos pour violon?..ou Letzbor n'est que le premier violon directeur de l'orchestre?
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel

Nombre de messages : 6418
Age : 61
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

Gunar Letzbor et  Ars Antiqua Austria Empty
MessageSujet: Re: Gunar Letzbor et Ars Antiqua Austria   Gunar Letzbor et  Ars Antiqua Austria Icon_minitimeVen 26 Mar - 1:13

Ce seraient plutôt des concertos avec luth, ici Hubert Hoffmann au luth complète l'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Gunar Letzbor et  Ars Antiqua Austria Empty
MessageSujet: Re: Gunar Letzbor et Ars Antiqua Austria   Gunar Letzbor et  Ars Antiqua Austria Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Gunar Letzbor et Ars Antiqua Austria
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Les interprètes-
Sauter vers: