Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-58%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les ficelles arc-en-ciel Ztringz L’Original
4.99 € 11.85 €
Voir le deal

 

 Tomaso Albinoni (1671 1751)

Aller en bas 
AuteurMessage
calbo
membre fondateur
membre fondateur
calbo

Nombre de messages : 3538
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 01/03/2007

Tomaso Albinoni (1671 1751) Empty
MessageSujet: Tomaso Albinoni (1671 1751)   Tomaso Albinoni (1671 1751) Icon_minitimeMar 1 Mai - 23:32

Tomaso Giovanni Albinoni (8 juin 1671 - 17 janvier 1751), né et mort à Venise, est un violoniste et un compositeur italien. C'est un violoniste et un maître de chant renommé, mais on ignore quelle a été sa formation (certains musicologues avancent le nom de Legrenzi). Issu d'une famille très aisée — des marchands de papier —, Albinoni peut se consacrer à la musique sans crainte de soucis financiers. Il se qualifie lui-même de dilettante veneto. En tant que fils aîné, son père le destine à reprendre les intérêts de l'entreprise familiale. Cependant, après la mort de celui-ci en 1709, Tomaso abandonne la responsabilité de l'entreprise à ses deux frères cadets, et se consacre uniquement à la musique, se qualifiant cette fois de musico di violino. Il épouse la cantatrice d'opéras Margherita Raimondi, décédée en 1721. À partir de 1741, dix ans avant sa mort, il n'existe plus aucun document le concernant — peut-être à cause d'une maladie. Bach s'est intéressé à ses compositions, et lui a même emprunté des thèmes musicaux. Il laissait aussi réaliser par ses élèves des partitions d'Albinoni ne contenant que la basse chiffrée.
Albinoni a composé environ 80 opéras dont il ne reste pratiquement rien. En effet, près de 70 de ces partitions furent détruites pendant le bombardement de Dresde, en février 1945. On sait cependant que ses opéras étaient fréquemment représentés hors de l'Italie dans les années 1720, notamment à Munich. Outre une trentaine de cantates dont une seule a été publiée (Amsterdam, vers 1701), c'est son œuvre instrumentale qui nous est parvenue, grâce à une publication imprimée :

Op. 1 : 12 Suonate a tre, publiées à Venise en 1694
Op. 2 : 6 Sinfonie & 6 concerti a 5, publiés à Venise en 1700
Op. 3 : 12 Baletti a tre, publiés à Venise en 1701
Op. 4 : 6 Sonate da chiesa pour violon & B.C., publiées chez Roger à Amsterdam vers 1709
Op. 5 : 12 Concerti a cinque (& B.C.), publiés à Venise en 1707
Op. 6 : 12 Trattenimenti armonici per camera pour violon, violone et clavecin, publiés à Amsterdam vers 1712
Op. 7 : 12 Concerti a cinque pour un ou deux hautbois & cordes, publiés à Amsterdam en 1715
Op. 8 : 6 Balletti e 6 Sonate a tre, publiés à Amsterdam en 1722
Op. 9 : 12 Concerti a cinque pour un ou deux hautbois & cordes, publiés à Amsterdam en 1722
Op. 10 : 12 Concerti a cinque pour 3 violons, alto, violoncelle & B.C., publiés à Amsterdam (? 1735-36)
ainsi qu'une vingtaine d'autres œuvres sans numéro d'opus, dont la plupart subsistent sous forme de manuscrits.

L'Adagio d'Albinoni, très connu du grand public, est en réalité une œuvre composée en 1945 par Remo Giazotto, à partir d'un fragment de mouvement de sonate en trio retrouvé parmi les ruines de la bibliothèque de Dresde.

source : wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artistes-classiques.forumculture.net
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
joachim

Nombre de messages : 1195
Age : 73
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

Tomaso Albinoni (1671 1751) Empty
MessageSujet: Re: Tomaso Albinoni (1671 1751)   Tomaso Albinoni (1671 1751) Icon_minitimeMer 2 Mai - 9:56

Ce que je me demande, c'est pourquoi autant de manuscrits de ce vénitien se sont retrouvés à Dresde et non pas à Venise.

Je serais curieux d'écouter la "version originale" de l'Adagio.
Revenir en haut Aller en bas
FwiG



Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 16/04/2007

Tomaso Albinoni (1671 1751) Empty
MessageSujet: Re: Tomaso Albinoni (1671 1751)   Tomaso Albinoni (1671 1751) Icon_minitimeJeu 3 Mai - 18:19

Oui il y a un petit problème à ce niveau là. Lors de la seconde guerre mondiale on sait ici que pas mal de partitions d'albinoni ont été detruite.

Mais pourquoi ? Il eu pourtant avant si je ne m'abuse la guerre de Sept ans (vers 1760) et encore plusieurs diverses batailles au debut du XIXe.
Enfait les Allemands n'ont pas eu la vie facile jusqu'en 1945 Neutral
Mais pourquoi ces partitions n'ont été detruite qu'à cette derniere guerre ?


Concernant ta question joachim je pense que l'allemagne (nottament à vienne) à cette époque, (et encore aujourd'hui !) est une sorte de capitale pour la musique classique. Mozart, Beethov, Haydn, Schubert, ou encore plus recemment Strauss, Mahler ou Schoenberg.

Il est normal que beaucoup de compositeurs y vont pour leur musique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Tomaso Albinoni (1671 1751) Empty
MessageSujet: Re: Tomaso Albinoni (1671 1751)   Tomaso Albinoni (1671 1751) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Tomaso Albinoni (1671 1751)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Musique baroque-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser