Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 John Cage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: John Cage   Mer 21 Jan - 1:43

John Cage
(Los Angeles 1912 - New York 1992)


Élève de Schoenberg, John Milton Cage Jr est compositeur, philosophe et inspirateur du mouvement Fluxus.
Son expérimentation la plus célèbre est probablement 4'33, silence permanent pour un interprète qui ne joue pas. Malgré son titre, cette pièce est d'une durée libre, trois mouvements devant cependant être indiqués en cours de jeu. Souvent interprétée par le pianiste David Tudor, posant simplement les mains sur le clavier pour entendre les bruits venant du public ou d'alentours dans une invitation à l'écoute. Cette expérimentation prétend souligner l'importance qu'accordait John Cage au silence après une expérience en chambre anéchoïque : il s'aperçut que « le silence n'existait pas car deux sons persistent », les battements de son cœur et le son aigu du système nerveux. Comme le dit Yōko Ono, John Cage « considérait le silence comme une vraie note ».

Il a composé de nombreuses pièces pour piano préparé dont les Sonates et interludes, où le pianiste doit insérer de manière précise entre certaines cordes du piano des objets divers comme des boulons ou des gommes pour en transformer le son.
Il a collaboré avec le chorégraphe Merce Cunningham et créé pour lui des musiques fondées sur le principe d'indétermination en utilisant la méthode de tirage aléatoire du Yi-king. Pour John Cage, le mot « aléatoire » est du côté de la chance et non du hasard.
L'étrangeté de ses compositions laisse transparaître l'influence du compositeur Erik Satie. Cherchant à épurer sa musique, il eut la particularité d'écrire ses œuvres sans ponctuation musicale, laissant au pianiste comme seules indications des descriptions d'atmosphère au lieu des traditionnelles nuances.
d'après Wikipédia

Biographie et catalogue des œuvres (IRCAM)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: John Cage   Mer 21 Jan - 1:47



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
avatar

Nombre de messages : 1195
Age : 71
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: John Cage   Mer 21 Jan - 13:36

Ces 4'33 sont une imposture archi célèbre si l'on peut dire.
En 3 mouvements, s'il vous plaît, il en existe plusieurs versions qui vont du piano au grand orchestre !

Des "oeuvres" comme celles ci, j'en composerais bien également !

J'ai entendu la longue série Sonatas and Interludes pour piano préparé : 1 heure et cinq minutes de ce que j'ai trouvé horrible.

D'autres horreurs (pour moi, je précise) : Sliding trombone : 17 minutes de bruit informe - puis Variations I for any kind and number of instruments. De la musique, ça ?

Tout ce que j'ai trouvé d'écoutable jusqu'à présent, c'est une pièce pour piano intitulée A Landscape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: John Cage   Mer 21 Jan - 23:57

Sixty-Eight, Quatuors I-VIII – Orchestre radio-symphonique de Francfort, dir. Lucas Vis (Hat Hut 1995)

Comme j’ai dit ailleurs, on entend ici une sorte de musique tibétaine qui aussi rappelle Giacinto Scelsi. Cage a beaucoup travaillé sur le rythme. Ici, je trouve ça réussi, je ne m’ennuie pas. Dans nombre des quatuors résonne une mélodie ; ils ont d’ailleurs été composés à l’occasion du bicentenaire de l’indépendance des Etats-Unis, presque un comble pour un compositeur anarchiste !
Les célèbres 4’33’’ sont tout une époque ; elles sont d’ailleurs une réponse aux tableaux « blancs » de Rauschenberg. Ligeti aussi a eu ce genre de provocations qui n’étaient pas seulement gratuites quand elles ont été inventées : c’était un point ultime au-delà duquel on ne pouvait pas aller, donc après lequel il fallait de nouveau trouver quelque chose à faire.
Cage a beaucoup écrit. Trop diront certains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: John Cage   Mer 25 Mar - 0:44

Sonate XIII pour piano préparé – Musique pour Marcel Duchamp - Song Books I-II - Empty Words III (Mots vides, à partir du Journal de Henry David Thoreau), dir. Clytus Gottwald, Peter Roggenkamp au piano (Wergo 1992)

Les livres de chants et les Mots vides sont des pièces pour voix (souvent celle de Cage lui-même) et des instruments ou des bruits naturels ou artificiels. Il y a bien sûr beaucoup de fantaisie ou de pratique anarchiste ; j’y entends aussi une gravité, un jeu qui n’est qu’une manière d’habiller ce que d’autres auraient transformé en lyrisme. J’aime ce côté terre-à-terre de Cage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 6420
Age : 59
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: John Cage   Lun 11 Mai - 23:09

Anarchic Harmonies, Stefan Hussong à l’accordéon et Mike Svoboda au trombone (Wergo 2002)
C’est sans doute un de mes Cage préférés. Il alterne les Harmonies de Cage et des Canzoni de Frecobaldi. Les deux instruments y déploient un son comme il arrive rarement d’en entendre : c’est le charme même du disque. Cage est souvent un grand essayeur ; là il a touché quelque chose qui convainc l’auditeur que je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: John Cage   

Revenir en haut Aller en bas
 
John Cage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» John Cage
» La musique contemporaine pour le profane: conseils CD
» Quand une musique devient-elle insupportable?
» Fazil Say, né en 1970
» Krzysztof Penderecki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Musique contemporaine-
Sauter vers: