Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-44%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur la Trottinette électrique GoRide Pro – Larges roues ...
196.99 € 349 €
Voir le deal

 

 Frederick DELIUS

Aller en bas 
AuteurMessage
cecile

cecile

Nombre de messages : 644
Localisation : quelque part où règne la musique
Date d'inscription : 28/04/2007

Frederick DELIUS Empty
MessageSujet: Frederick DELIUS   Frederick DELIUS Icon_minitimeMer 16 Avr - 18:07

Frederick Theodore Albert Delius
(né le 29 janvier 1862 à Bradford, Angleterre - mort le 10 juin 1934 à Grez-sur-Loing, France)

Enfant, il apprend le violon et le piano, mais son père, Julius Delius un industriel allemand qui dirige une manufacture lainière, ne le destine pas à une carrière de musicien. Il découvre à treize ans la musique de Wagner en assistant à un concert. Sur sa requête son père l'envoie en Floride à Solano Grove sur les rives de la rivière St Johns, pour gérer une plantation d'orangers, tout en étudiant la composition. C'est à la suite de ce séjour qu'il composera sa première œuvre d'orchestre, Florida suite.
Revenant en Europe, il étudie au conservatoire de Leipzig auprès de Reinecke, c'est dans cette ville qu'il rencontre Edvard Grieg qui influencera profondément sa musique.
En 1888, grâce à l'intervention de Grieg auprès de son père, il s'installe à Paris et vivra jusqu'à la fin de ses jours en France. À partir de 1924, il fut atteint par la syphilis qui le paralysa et le rendit aveugle. Ne pouvant plus écrire sa musique, Eric Fenby, son secrétaire, rédigea sous sa dictée ses dernières compositions. Il mourut en 1934 à Grez-sur-Loing en Seine-et-Marne.

Admirateur de Richard Wagner pour la musique et de Friedrich Nietzsche pour la philosophie, Delius était un original. Deux de ses œuvres, A Mass of Life (Une Messe de la vie, grand oratorio en allemand sur des poèmes de Nietzsche) et Requiem se caractérisent par un langage raffiné, extatique, voire grandiloquent. Son opéra A Village Romeo and Juliet (Roméo et Juliette du village) exprime le même pessimisme, mais s'autorise plus de douceur. Delius a également écrit des poèmes symphoniques et de la musique de chambre. Son style essentiellement chromatique a été qualifié d'impressionnisme musical. Thomas Beecham fut le champion de sa musique et contribua grandement à le faire connaitre dès 1907. Son style essentiellement chromatique a été qualifié d'impressionnisme musical

Opéras
Irmelin. Livret de Delius (1890-92 ; création en 1953)
The Magic Fountain. Livret de Delius (1893-95)
Koanga. Livret de Keary d'après The Grandissimes de Cable (1895-97 ; UA 1904)
A Village Romeo and Juliet. Livret de Delius d'après Keller (1900-01 ; création en 1907)
Margot la rouge. Livret de Gaston-Danville (1902)
Fennimore and Gerda. Livret de Delius d'après Jacobsen (1909-10 ; création en 1919)

Musique de scène
Zanoni, pour la pièce de Bulwer Lytton (1888 ; incomplet)
Folkeraadet, pour la pièce de Heiberg (1897)
Hassan, pour la pièce de Flecker (1920-23)

Concertos
Suite pour violon et orchestre (1888)
Légende pour violon et orchestre (1895)
Concerto pour piano en do mineur (1897)
Double concerto pour violon, violoncelle et orchestre (1915-16)
Concerto pour violon (1916)
Concerto pour violoncelle (1921)
Caprice and Elegy pour violoncelle et orchestre (1930)

Œuvres pour orchestre
Florida Suite (1887)
Trois pièces (Schlittenfahrt et March caprice) (1887-88)
Hiawatha, poème symphonique (1888 ; incomplet)
Idylle de Printemps (1889)
Petite suite (1889-90)
Trois petits poèmes symphoniques (Summer Evening, Winter Night, Spring Morning) (1890)
Paa Vidderne (Sur les cimes), poème symphonique d'après Ibsen (1890-92 ; version avec récitant 1888)
Over the Hills and Far Away. Fantasy Overture (1895-97)
Appalachia: American Rhapsody pour orchestre (1896)
La ronde se déroule, poème symphonique (1899). Révisé en 1901 sous le titre Lebenstanz ou Life's Dance
Paris: The Song of a Great City (1899)
Brigg Fair: An English Rhapsody (1907)
In a Summer Garden. Rhapsody (1908)
Dance Rhapsody no. 1 (1908)
Deux pièces pour petit orchestre (En entendant le premier coucou au printemps, 1912 ; Nuit d'été sur la rivière, 1911)
North Country Sketches (1913-14)
Air and Dance pour cordes (1915)
Dance Rhapsody no. 2 (1916)
Eventyr (Once Upon a Time) (1917)
A Song Before Sunrise pour petit orchestre(1918)
A Song of Summer (1929-30)
Irmelin Prelude (1931)
Fantastic Dance (1931)
Two Aquarelles pour cordes (1932 : arrangement des deux pièces chorales To be sung of a Summer Night on the Water)

Œuvres vocales : chœurs, soliste et orchestre, solistes, chœurs et orchestre
Six German Partsongs pour chœur (poèmes de Reinick (2), Geibel, Bjørnson et Andersen) (1885-91)
Her ute skal gildet staa (Ibsen), pour chœur (c.1890)
Sakuntala (poème de Drachmann), pour ténor et orchestre (1889)
Twilight Fancies (poème de Bjørnson), voix et piano (1889 ; orchestré en 1908)
The Bird's Story (poème de Ibsen), pour voix et piano (1889 ; orchestré en 1908)
Seven Danish Songs (poèmes de Jacobsen et Drachmann), pour voix et piano ou orchestre (1897)
Maud (poèmes de Tennyson), cinq mélodies pour ténor et orchestre (1891)
Mitternachtslied (poème de Nietzsche), pour baryton, chœur d'hommes et orchestre (1898)
The Violet (poème de Holstein), pour voix et piano (1900; orchestré en 1908)
Summer Landscape (poème de Drachmann), pour voix et piano (1902; orchestré en 1903)
Appalachia (sur deux Negro Spirituals des États-Unis), pour chœur et orchestre (1898-1903)
Sea Drift (poème de Whitman), pour baryton, chœur et orchestre (1903-04)
A Mass of Life (poèmes de Nietszche), pour solistes, chœur et orchestre (1904-05)
Songs of Sunset (poèmes de Dowson), pour mezzo-soprano, baryton, chœur et orchestre (1906-07)
Cynara (poème de Dowson), pour baryton et orchestre (1907; completé 1929)
On Craig Dhu (poème de Symons), pour chœur et piano (1907)
Midsummer Song (poème de Delius?), pour chœur et piano (1908)
Wanderer's Song (poème de Symons), pour chœur d'hommes et piano (1908)
An Arabesque (poème de Jacobsen), pour baryton, chœur et orchestre (1911)
A Song of the High Hillspour chœur sans paroles et orchestre (1911)
Deux Songs pour a Children's Album (poèmes de Tennyson), pour chœur d'enfants (ou de femmes) et piano (1913)
Requiem (texte de H. Simon), pour soprano, baryton, chœur et orchestre (1914-16)
Deux Songs to be sung of a Summer Night on the Water pour chœur sans paroles (1917)
The splendour falls on castle walls (poème de Tennyson), pour chœur (1923)
A Late Lark (poème de Henley), pour voix et orchestre (1925)
Songs of Farewell (poèmes de Whitman), pour chœur et orchestre (1930)
Idyll: Once I passed through a populous city (poème de Whitman), pour soprano, baryton et orchestre (1930-32)

Musique de chambre
Quatuor à cordes (1888 ; inédit)
Romance pour violon et piano (1889)
Sonate pour violon et piano en si majeur (1892)
Quatuor à cordes (1893 ; inédit)
Romance pour violoncelle et piano (1896)
Sonate pour violon et piano #1 (1905-14)
Quatuor à cordes (1916. Note: le seul retenu par Delius et qui utilise des matériaux des quatuors inédits)
Sonate pour violoncelle et piano (1916)
Sonate pour violon et piano #2 (1923)
Sonate pour violon et piano #3 (1930)

Musiques pour clavier
Zum Carnival Polka pour piano (1885)
Pensées mélodieuses pour piano (1885)
Badinage pour piano (c.1895)
Dance pour clavecin (1919)
Cinq pièces pour piano (1922-23)
Trois préludes pour piano (1923)

Mélodies avec piano
(Note : quelques unes orchestrées, voir aussi Musique vocale)
Over the Mountains, poème traduit en anglais de Bjørnson (1885)
Zwei braune Augen, poème de Andersen (1885)
Der Fichtenbaum, poème de Heine (1886)
Cinq Songs from the Norwegian, poèmes de Bjørnson, Kjerulf, Paulsen et Munch (1888)
Hochgebirgsleben, poème de Ibsen (1888)
O schneller, mein Ross, poème de Geibel (1888)
Chanson de Mercurio, poème de Musset (1889)
Sept Songs from the Norwegian, poèmes de Ibsen, Vinje, Bjørnson (1889-90 ; deux orchestrés)
Skogen gir susende, langsom besked, poème de Bjørnson (1890-91)
Quatre mélodies sur des poèmes de Heine (en allemand ; 1890-91)
Trois English Songs, sur des poèmes de Shelley (1891)
Deux mélodies d'après Verlaine : Il pleut dans mon cœur et Le ciel est, par-dessus le toit (1895 ; aussi version avec orchestre)
Lyse Naetter, poème de Drachmann (1891)
Jeg havde en nyskaaren Seljeflojte, poème de Krag (1892-93)
Nuages, poème de Richepain (1893)
Sept Danish Songs (1897; aussi version avec orchestre)
Traum Rosen, poème de Heinitz (c. 1898)
Quatre mélodie sur des textes de Nietzsche (1898)
Im Glück wir lachend gingen, poème de Drachmann (1898)
The Violet, poème de Holstein (1900 ; aussi version avec orchestre)
Autumn, poème de Holstein (1900)
Black Roses, poème de Josephson (1901)
Jeg horer i Natten, poème de Drachmann (1901)
Summer Landscape, poème de Drachmann (1902 ; aussi version avec orchestre)
The nightingale has a lyre of gold, poème de Henley (1910)
La lune blanche, poème de Verlaine (1911; aussi version avec orchestre)
Chanson d'automne, poème de Verlaine (1911)
I-Brasil, poème de Macleod et Sharp (1913)
Quatre Old English Lyrics, poèmes de Shakespeare, Johnson, Nashe et Herrick (1915-16)
Avant que tu ne t'en ailles, poème de Verlaine (1919)
Dix-huit mélodies posthumes

[/list]Source Wikipedia
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Sage du forum
Sage du forum
Jean

Nombre de messages : 12123
Age : 77
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

Frederick DELIUS Empty
MessageSujet: Re: Frederick DELIUS   Frederick DELIUS Icon_minitimeMer 16 Avr - 18:32

çà me fait l'occasion de réécouter ce cd ...où le concerto pour violon voisine avec quelques pièces pour orchestre...pas mal du tout

Frederick DELIUS 0747313224227
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
Bertrand

Nombre de messages : 14522
Age : 37
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

Frederick DELIUS Empty
MessageSujet: Re: Frederick DELIUS   Frederick DELIUS Icon_minitimeMer 16 Avr - 19:43

oui mais c'est pas le bon topic ici... faut me deplacer ca les enfant

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
cecile

cecile

Nombre de messages : 644
Localisation : quelque part où règne la musique
Date d'inscription : 28/04/2007

Frederick DELIUS Empty
MessageSujet: Re: Frederick DELIUS   Frederick DELIUS Icon_minitimeMer 16 Avr - 19:50

Bertrand a écrit:
oui mais c'est pas le bon topic ici... faut me deplacer ca les enfant

Ca m'aurait étonné que je ne me sois pas plantée, décidément, je suis toujours au mauvais endroit, mais comme je ne sais déplacer, une fois de plus je vais te demander de le faire pour moi, avec toutes mes excuses
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
Bertrand

Nombre de messages : 14522
Age : 37
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

Frederick DELIUS Empty
MessageSujet: Re: Frederick DELIUS   Frederick DELIUS Icon_minitimeMer 16 Avr - 19:52

tu sais ce que tu fais... tu fais copier/coller, tu recolle ce sujet dans un nouveau topic chez les post-romantiques et ensuite je supprimerai celui là

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
kfigaro



Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 31/03/2007

Frederick DELIUS Empty
MessageSujet: Re: Frederick DELIUS   Frederick DELIUS Icon_minitimeMer 16 Avr - 20:11

Je connais encore mal mais c'est clairement un musicien britannique important, dans un style à mis chemin entre romantisme et impressionnisme débutant...
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
Bertrand

Nombre de messages : 14522
Age : 37
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

Frederick DELIUS Empty
MessageSujet: Re: Frederick DELIUS   Frederick DELIUS Icon_minitimeMer 16 Avr - 21:52

non non c'est HS ici

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
Bertrand

Nombre de messages : 14522
Age : 37
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

Frederick DELIUS Empty
MessageSujet: Re: Frederick DELIUS   Frederick DELIUS Icon_minitimeMer 16 Avr - 21:53

maintenant c'est bon !

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
joachim

Nombre de messages : 1195
Age : 74
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

Frederick DELIUS Empty
MessageSujet: Re: Frederick DELIUS   Frederick DELIUS Icon_minitimeJeu 17 Avr - 21:02

De très jolies oeuvres (que je classerais dans les post romantiques), souvent descriptives. J'ai plusieurs CD de Delius, et pas un ne m'a déçu, depuis sa Suite Florida de jeunesse, jusqu'à ses multiples poèmes symphoniques comme : Paris, (le Chant d'une grande ville), la Promenade en traîneau, En écoutant le premier coucou du printemps, Sur les cimes...

Par contre je n'ai pas le concerto pour violon dont nous parle Jean.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel

Nombre de messages : 6418
Age : 62
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

Frederick DELIUS Empty
MessageSujet: Re: Frederick DELIUS   Frederick DELIUS Icon_minitimeMer 17 Mar - 0:11

Florida Suite : English Northern Philharmonia dir. David Lloyd-Jones (Naxos 1996)
« Delius se présente comme le chantre d'une nature aimable, sensuelle et idyllique, dont l'essence quasi-mystique filtre à travers ces pièces aphoristiques, dont l'apparence simple dissimule une écriture d'une subtilité infinie où l'euphonie chromatique, l'harmonie capiteuse, la palette irréelle se lovent en une dynamique fluide. » (Pascal Brissaud)
Frederick DELIUS 411EGFC96RL._SL500_AA240_
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
joachim

Nombre de messages : 1195
Age : 74
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

Frederick DELIUS Empty
MessageSujet: Re: Frederick DELIUS   Frederick DELIUS Icon_minitimeJeu 18 Mar - 21:38

Je possède également ce CD, qui fait même connaître des oeuvres inédites (Idylle Printemps et Scherzo, si je me souviens bien).

La Suite Florida est très jolie, j'aime beaucoup cette oeuvre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Frederick DELIUS Empty
MessageSujet: Re: Frederick DELIUS   Frederick DELIUS Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Frederick DELIUS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Musique post-romantique-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser