Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ludwig Van Beethoven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
cecile



Nombre de messages : 644
Localisation : quelque part où règne la musique
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Dim 29 Avr - 23:51

J'aimerais pouvoir dire que tu as raison, mais hélas, la seule chose que je puisse te répondre, c'est que chaque fois que l'on me posera une question, j'essayerai d'y répondre, Beethoven est une source inépuisable de recherches, et pour moi, une joie de m'y plonger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum


Nombre de messages : 14526
Age : 33
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Dim 29 Avr - 23:58

Tu es trop modeste et meme si tu avais raison ce serat déjà tellement bien et bénéfique pour nous tous.

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
cecile



Nombre de messages : 644
Localisation : quelque part où règne la musique
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Lun 30 Avr - 0:02

Dans le fond de mon coeur, je pense être le seul jardinier, trés joli comme formule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cecile



Nombre de messages : 644
Localisation : quelque part où règne la musique
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Lun 30 Avr - 0:03

Super, merci Bertrand, j'aime toutes les phrases que Beethoven a prononcées, j'en ai un stock en réserve
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum


Nombre de messages : 14526
Age : 33
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Lun 30 Avr - 0:06

Ah Claudio tout comme LVB ont le sens de la formule car celà vient du coeur.

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
cecile



Nombre de messages : 644
Localisation : quelque part où règne la musique
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Lun 30 Avr - 0:12

Encore une phrase de Beethoven

"VENU DU COEUR, CELA PUISSE RETOURNER AU COEUR"

C'est une phrase que j'aime souvent à dire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FwiG



Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Lun 30 Avr - 1:11

Cecil si ca se trouve tu es la reincarnation de Beethoven... Ou alors celle de sa femme... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cecile



Nombre de messages : 644
Localisation : quelque part où règne la musique
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Lun 30 Avr - 1:20

Allons FwiG, Beethoven n'était pas marié, quant à être sa réincarnation, tu me fais beaucoup plus d'honneur que je ne le mérite, pense simplement que je suis une passionnée et que je lis et apprends beaucoup dans mon entourage d'amis musiciens, aussi je suis trés loin de tout savoir sur lui, mais au fur et à mesure, j'imprime dans ma mémoire (qui est trés selective) tout ce que je peux réunir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FwiG



Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Lun 30 Avr - 1:28

A zut j'ai perdu quelques neuronnes ce soir on dirait..peut être la fatigue... scratch

Eh bien je suis sûr que tu étais au moins sa mere alors ! (Vu qu'il la prennais comme sa meilleure amie ! (j'espere ne pas dire de gourde cette fois.. Wink)
Je ne suis pas très Beethovenien, mais j'appreci la bonne musique !
Et donc au plaisir de te lire cecile !

Peace


Dernière édition par le Lun 30 Avr - 1:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cecile



Nombre de messages : 644
Localisation : quelque part où règne la musique
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Lun 30 Avr - 1:33

Je viens de m'apercevoir qu'il est minuit et trente minutes, je vais aller finir le livre que je suis entrain de lire, passionnante la vie de ce cher Ludwig, mais si triste, à bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FwiG



Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Lun 30 Avr - 1:35

Minuit trente les souries chantent !

Bonne soirée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cecile



Nombre de messages : 644
Localisation : quelque part où règne la musique
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Lun 30 Avr - 1:39

Merci, repose-toi bien, à demain

Une petite dernière de Ludwig "La vie est si belle et je serais un des hommes les plus heureux, si le démon ne m'avait placé son séjour dans mes oreilles"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FwiG



Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Lun 30 Avr - 1:42

Tu as vu tous les films sur Beethoven ?
Je ne sais plus combien il y en a eu... 5 - 6 ?

Ludwig van Beethoven, Le mecano de l'oreil, Eroica, Der Martyrer seines herzens, Napoleon et je sais plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FwiG



Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Lun 30 Avr - 1:45

hum...


Dernière édition par le Lun 30 Avr - 1:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cecile



Nombre de messages : 644
Localisation : quelque part où règne la musique
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Lun 30 Avr - 1:52

Les films que j'ai sont :

- Eroïca - un film merveilleux sur la 3ème Symphonie lors de sa
première exécution

- L. van Beethoven - trés beau film aussi biographique

- Beethoven monte à l'étage - film trés émouvant sur l'histoire
d'un enfant qui voit le bureau de son père décédé envahi par
un locataire qui n'est autre que Beethoven, et qui se lie d'une
grande amitié avec lui

On attend la sortie de "Copying Beethoven" dont j'ai vu un
extrait sur internet, mais ce sera le plus mauvais, je ne connais pas les autres, de plus je ne comprends pas l'allemand, simplement quelques notions d'anglais et encore, et d'italience qui est intéressant dans la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FwiG



Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Lun 30 Avr - 1:56

J'ai également vu Eroica et L.V.B.
Bien fait pour le second en effet et concernant Eroica je trouve que ce film degage une certaine puissance...Je me rappel avoir eu des frissons lorsque Haydn à ecouter la symphonie ! Enorme !

Et pourtant je n'adherais pas specialement à l'oeuvre au début !


Bon allé ! Bonne nuit à toi je te retiens pas plus !
Moi je vais me regarder un bon film... Surprised


Dernière édition par le Lun 30 Avr - 1:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cecile



Nombre de messages : 644
Localisation : quelque part où règne la musique
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Lun 30 Avr - 1:56

Attends tu parles de films sur Beethoven et là tu me mets une liste de films où il y a de la musique de Beethoven, différent, il y en a un que j'ai vu dernièrement où il y a des sonates de lui, cela s'appelle "le rêve de ......" je ne me rappelle pas le titre, c'est un film français, un peu bebète, mais la musique valait la peine de le regarder

Les films que je t'ai donné sont essentiellement sur Beethoven


CE SOURD ENTENDAIT L'INFINI - Victor HUGO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cecile



Nombre de messages : 644
Localisation : quelque part où règne la musique
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Mar 1 Mai - 15:34

Je crois, en effet que c'est nécessaire, on a entamé le jeu du qui es-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum


Nombre de messages : 14526
Age : 33
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Jeu 17 Mai - 19:53

Cécile et les autres...

j'aimerai savoir si quelqu'un aurai des infos sur la nouvelle édition Barenreiter des symphonies de Beethoven. Quels sont les chefs qui l'utilise ? De quand date cette nouvelle "version" ?

Je sais que Haitink et Jarvi en sont adeptes...

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
cecile



Nombre de messages : 644
Localisation : quelque part où règne la musique
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Jeu 17 Mai - 19:59

Je vais essayer de t'avoir les infos, personnellement je possède plusieurs versions des symphonies de Beethoven, mais celle-là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum


Nombre de messages : 14526
Age : 33
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Jeu 17 Mai - 21:28

En fait c'est une nouvelle vision de Beethoven, un depoussierage qui semble s'opérer depuis 4-5 ans maximum. Cette nouvelle edition critique Barenreiter change le point de vue, la direction... Haitink semble à mon gout en avoir tirer profit dans sa derniere intégrale avec le LSO. Sans parler de Jarvi !

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Spiritus



Nombre de messages : 180
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Lun 25 Juin - 20:19

J'ai écouté ce matin une Neuvième hallucinante, dirigée par Maximilliano Cobra je crois. Les tempi étaient d'une lenteur incroyables, puisque l'oeuvre durait pas moins de 112 minutes (!). Cette approche complètement hors-sujet donne des résultats étonnants dans le finale, où l'on entend des phrases d'habitude inaudibles, et où les passages les plus fervents prennent une intensité incroyable. En revanche, c'est presque intolérable dans les deux premiers mouvements, le premier durant 27 minutes (!!!), le second 23 ! L'Adagio est à peine plus lent qu'avec Furtwängler, ce qui convient.

Une expérience inoubliable en tous cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mahlertitan.skyblog.com
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum


Nombre de messages : 14526
Age : 33
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Mer 25 Juil - 22:41

Et on peut trouver celà où ?

_________________
Peut-etre que l'important n'est pas de vouloir rendre l'autre heureux c'est de se rendre heureux et d'offrir ce bonheur à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
cecile



Nombre de messages : 644
Localisation : quelque part où règne la musique
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Jeu 7 Fév - 12:01

La partition manuscrite de la Neuvième symphonie a été acquise par l'UNESCO en 2003 et classée au registre Mémoire du monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cecile



Nombre de messages : 644
Localisation : quelque part où règne la musique
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Ludwig Van Beethoven   Mar 4 Mar - 23:03

Ludwig Van BEETHOVEN

Compositeur hors pair, Ludwig van Beethoven a marqué l’histoire de la musique. S’affranchissant des règles classiques, il ouvrit de nouvelles perspectives dans la composition musicale et jeta les bases du romantisme.
Son tempérament fougueux, son don pour l’improvisation et son
incroyable capacité à composer alors qu’il avait perdu l’ouïe en ont
fait un personnage de légende.

Un destin tout tracé par son père

Ludwig
van Beethoven est né en Allemagne, en décembre 1770. Son père,
lui-même musicien, rêvait d’en faire un Mozart et l’aurait obligé à
pratiquer le clavier dès quatre ou cinq ans. Même si le jeune Ludwig n’était pas un enfant prodige, il présentait d’excellentes dispositions musicales.
Son père lui donna une éducation musicale qui fut ensuite complétée par
le compositeur Neefe. Celui-ci était convaincu qu’il deviendrait un
grand homme.

Sur le chemin du succès

En 1787, grâce à
l’aide du Prince Maximilian Franz, Beethoven partit à Vienne, le foyer
de la vie musicale de l’époque. Il y rencontra Mozart mais on sait peu
de choses de leur rencontre. Il retourna en urgence à Bonn au chevet de
sa mère mourante. Elle décéda le 17 juillet 1787. Son père sombrant
dans l’alcoolisme, Beethoven dût prendre en charge ses deux frères. De
1789 à 1792, il fut violoniste à l’Opéra de Bonn.

Beethoven retourna à Vienne en 1792 afin de parfaire son éducation musicale. Il prit des cours auprès d’Haydn, puis d’Albrechtsberger et de Salieri.
Trois ans plus tard, Beethoven fit ses premières représentations
publiques, joua ses propres compositions et remporta un certain succès
auprès des membres de l’aristocratie. Le jeune compositeur était
également connu pour son tempérament fougueux et impulsif.

Des œuvres innovantes

Beethoven
commença à composer des sonates pour piano à partir de 1795. Il devint
rapidement une des figures de la musique viennoise et internationale. Mais Beethoven vit ses capacités auditives diminuer et craignit de devenir sourd
(il le deviendra en 1819). N’y a-t-il pas plus grand drame pour un
musicien que de perdre l’ouïe et ne pas pouvoir entendre le fruit de
son travail ? Face à cette perspective affolante, il pensa à se
suicider mais y renonça. Il se jeta de plus belle dans la composition,
il se libéra petit à petit des règles classiques et produisit des
chefs-d’œuvre comme les sonates Sonate pour piano n° 8, « Pathétique » (1799) et Sonate pour piano n° 14, "Clair de lune" (1802).
Il composa cette dernière pour la comtesse Giulietta Guicciardi. Il
tira une certaine inspiration de ses déboires amoureux. Au cours de sa
vie, le compositeur demanda plusieurs femmes en mariage sans qu’aucune
n’accepte.

En 1803, il signa une de ses plus grandes œuvres, à l’origine dédicacée à Napoléon Bonaparte : la symphonie « Héroïque ».
Cette œuvre très technique et plus longue que les symphonies écrites
jusqu’alors ouvrait une voie nouvelle dans les oeuvres symphoniques. Le
compositeur continua sur ce chemin dans les années suivantes, avec des
œuvres toujours plus expressives comme les splendides sonates pour
piano « l'Appassionata », la « Pastorale », une douce célébration de
la nature, et la magnifique « Lettre à Elise ». Il acheva, en 1805, son seul et unique opéra Leonore, rebaptisé Fidelio en 1814.

Dans les années 1810, Beethoven est lassé de Vienne et songe à partir.
Ses amis fortunés le retiennent en lui versant une rente confortable.
Cette indépendance financière lui permit d’avoir toute liberté en terme
de création. En 1815, à la mort de son frère, il est chargé de la
tutelle de son neveu Karl conjointement avec sa belle-sœur. Ce rôle lui
vaudra bien des soucis et des querelles avec le jeune homme.

Une dernière renaissance

A partir de 1819, sa surdité étant totale,
il sombra dans une profonde mélancolie et devint plus méfiant. Sa
santé, depuis longtemps fragile, se détériora. Il était préoccupé sur
le plan financier alors que ses œuvres se vendaient bien. De cette
période, on retient l'énigmatique sonate Hammerklavier.

Tandis que le public viennois plébiscitait les opéras de Rossini,
Beethoven entama une renaissance, allant encore plus loin dans sa
création. Ainsi voient le jour la remarquable Missa solemnis (Messe solennelle), commandée par l'archiduc Rodolphe, et la splendide 9ème Symphonie, « Ode à la joie ».
Il commença une 10ème symphonie qu’il n’eut pas le temps d’achever.
Beethoven tomba malade et s’éteignit le 26 mars 1827 à Vienne.
Plusieurs dizaines de milliers de personnes dont Franz Schubert
assistèrent à ses funérailles.


L'oeuvre de Beethoven
a atteint les sommets de la musique pour piano, exploitant les
possibilités de cet instrument à l’extrême. Ses symphonies, dont
l’ampleur constituait une véritable innovation à son époque, ont fait entrer la musique dans l’ère du romantisme. Sa 9ème symphonie demeure l’apogée vibrante et éternelle de son art et le hisse au rang des plus grands architectes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ludwig Van Beethoven   Aujourd'hui à 4:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Ludwig Van Beethoven
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ludwig van Beethoven - Symphonies
» Ludwig van Beethoven par André Tubeuf
» Fidélio de Ludwig van Beethoven
» Ludwig van Beethoven - Symphonies (2)
» Site de livres sur BEETHOVEN créé et animé par Ludwig

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Musique romantique-
Sauter vers: