Universalis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Universalis

Un forum pour parler librement de musique classique
 
AccueilPortailRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
My Hero Academia : où acheter le Tome 39 édition Collector du manga ...
Voir le deal

 

 Charles Koechlin

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
Bertrand


Nombre de messages : 14522
Age : 40
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeVen 21 Déc - 23:50

Paris 27 novembre 1867 — † Le Rayol Canadel (Var) 31 décembre 1950. Compositeur, pédagogue, théoricien.

Il est issu d'uns famille d'industriels et d'ingénieurs originaire de Mulhouse. Il entre en 1887 à l'École Polytechnique et en sort officier d'artillerie en 1889. Suite à une maladie, il met fin à sa carrière militaire et à son rêve de devenir astronome.

Entré au Conservatoire de Paris en 1889, il suit les cours de Taudou pour l'harmonie, de Massenet pour la composition etl' orchestration, de Fauré pour la composition et de Gédalge pour le contrepoint et la fugue.

De 1890 à 1900, il compose de nombreux recueils de mélodies. En 1898 Fauré lui confie l'orchestration de sa musique de scène pour Pelléas et Mélisande.

En 1897, il fait l'acquisition d'un verascope, appareil photographique à deux objectifs dont l'angle un peu décalé donnait aux photographie sur plaque de verre un espèce de relief à condition de les regarder dans un boîtier spécial un stéréoscope. Il prend au cours de sa vie plus de 3000 photos qui sont aujourd'hui conservé avec le matériel par sa famille.
Vers 1900, il compose ses premières œuvres pour orchestre, comme La Nuit de Walpurgis classique (1901-1907) et L'Abbaye (1899-1908).
Il épouse Suzanne Pierrard le 24 avril 1903. Ils ont 5 enfants. Leur fils Jean-Michel naît en 1904, leur fille Hélène naît en 1906.
En 1909, suite à un conflit avec les émules du mouvement d'Indyste, à la Schola Cantorum, il fonde, avec Ravel et Schmittla «Société Musicale Indépendante» qui a pour but de promouvoir la musique contemporaine.
A partir de 1911, année de naissance de leur troisième enfant, Madeleine, il ajoute de la musique de chambre à son catalogue avec de nombreuses sonates pour divers instruments, 3 quatuors à cordes, un quintette pour piano et cordes (1921), 9 Sonatines pour piano. En 1912 il compose Les Saisons pour orchestre, et jusqu'en 1920 une série de chorals pour orgue et orchestre ou orchestre.
En 1916, son quatrième enfant, Laure Antoinette, vient au monde. En 1917, il compose les ballets La Forêt païenne et La Divine Vesprée.
A partir de 1917, pressé par le besoin d'argent, il enseigne. Il a Francis Poulenc, Henri Sauguet, Germaine Taillefer, Roger Désormière, comme élèves.
En 1918 il fait une tournée de conférences dans toutes les grandes villes des États-Unis.
En 1920, il rejoint le groupe Les Nouveaux Jeunes.
En 1921 il compose le Vingt Chansons bretonnes pour violoncelle et piano ou orchestre, utilisant une harmonie libre inspirée des modes anciens. En 1932, la Fugue symphonique pour orchestre et Cinq Chorals dans les modes du Moyen-âge pour orchestre, toujours la même année, l' Hymne pour ondes Martenot et orchestre.
En 1922 il publie son traité suer les notes de passage.
A partir de 1925, il compose ses oeuvres orchestrales les plus importantes : La Course de Printemps, La Méditation de Purun Baghat, La Loi de la Jungle.
En 1928 il donne des cours et des conférences à l’Université de Berkeley en Californie. La même année il publie son Traité de l'Harmonie.
Proche du Parti communiste, il tente de promouvoir une musique pour le peuple dans les années 1930.
En 1932, à Paris, salle à Pleyel, l’Orchestre Symphonique de Paris donne un festival de ses œuvres sous la directions de Roger Désormière.
En 1933 il fait paraître son Étude sur l'Écriture de la fugue d'école. La même année, il rend hommage au cinéma avec The Seven stars symphony qui évoque Douglas Fairbanks, Lilian Harvey, Greta Garbo, Clara Bow, Marlène Dietrich, Emil Jannings et Charlie Chaplin. Suivent L'Album de Lilian (1934), Sept Chansons pour Gladys (1935), Danses pour Ginger (1937), Épitaphe de Jean Harlow (1937)
La Sonatine modale pour flûte et clarinette est de 1935, les Chœurs monodiques de style modal pour l'Alceste d'Euripide de 1938.
La Symphonie d'Hymnes (1910-1933) lui vaut le Prix Cressent en 1936 et Symphonie n° 1 le Prix Halphan en 1937.
En 1937, il est président de la Fédération Musicale Populaire, enseigne la polyphonie modale à San Diego en Californie, et à Paris, à la nouvelle Schola cantorum, abandonnée par les d'Indystes, qui ont créé l'école César Franck en 1935.
Achevés en 1939, Les Bandar-Log forment, avec trois poèmes chantés, un vaste ensemble illustrant le Livre de la Jungle de R. Kipling.
Pendant la guerre il rédige son Traité d'orchestration et compose le poème symphonique Le Docteur Fabricius, L'Offrande musicale sur le nom de Bach et Le Buisson ardent.
En 1948, il est membre de l'Association française des musiciens progressistes, dans la mouvance du Parti communiste, avec Roger Désormière, Serge Nigg, et Jean Wiener
En 1949, il compose le Motets de style archaïque. La même année il reçoit le Grand Prix de la musique décerné par la Société des Auteurs.
Il laisse un catalogue de 225 numéros. Son traité d'orchestration est publié à titre posthume de en 1954-1959. Il a aussi orchestré Khamma de Debussy.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
Bertrand


Nombre de messages : 14522
Age : 40
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeVen 21 Déc - 23:51

Écrits théorique et pédagogiques


  • Traité de l'harmonie [3 v.]. Eschig, Paris 1928
  • Précis des règles du contrepoint. Heugel, Paris 1927
  • Études sur le choral. Heugel, Paris
  • Étude sur l'écriture de la fugue d'école. Eschig, Paris 1933
  • Traité de la polyphonie modale. [inédit]
  • Traité de l'orchestration. Eschig, Paris 1944
  • Théorie de la musique. Heugel, Paris 1934
  • Gabriel Fauré. Paris 1927 ; Plon, Paris 1949
  • Debussy. Laurens, Paris 1941.

Catalogue succinct des oeuvres



  • 1893, 4 recueils de mélodies pour chant et piano
  • 1898-1900, Chansons de Bilitis sur un texte de Pierre Louÿs
  • 1899-1908, L'Abbaye, suite religieuse pour choeur, orchestre et orgue
  • 1900-1907, La Nuit de Walpurgis classique pour orchestre
  • 1908, La Forêt païenne, ballet
  • 1910-1933, Symphonie d'hymnes pour orchestre
  • 1911-1913, Sonate pour flûte et piano
  • 1912, 3 Chorals pour orgue et orchestre
  • 1913-1922, 3 Quatuors à cordes
  • 1914-1946, Shéhérazade pour chant et piano
  • 1915 - 1916, 5 Sonatines pour piano
  • 1915-1916, Sonate pour hautboir et piano
  • 1915-1946, Sonate pour alto et pianpo
  • 1916, Paysages et Marines pour piano
  • 1916, Sonate pour violon et piano
  • 1917, La Divine Vesprée, ballet
  • 1917, Sonate pour violoncelle et piano
  • 1919-1920, Chorals pour orchestre
  • 1922, Quintette poup piano et cordes
  • 1923 -1924, 4 nouveltes Sonatines pour piano
  • 1923, 2 Sonates pour clarinette et piano
  • 1923-1924, Divertissement pour 3 flûtes
  • 1924, Trio pour flûte, clmarinette et basson
  • 1925, La Course de Printemps pour orchestre
  • 1929, 3 Sonatines pour orgue
  • 1932-1933, L'Ancienne maison de campagne pour piano
  • 1933, The seven Star's Symphony pour orchestre
  • 1936, La Méditation de Purun Baghat pour orchestre
  • 1937, Les Eaux vives pour orchestre
  • 1937, Septuor à vent
  • 1938-1939 Les Bandar-Log forment avec La Course de Printemps, La Berceuse Phoque (1899), La Chanson de Nuit dans la Jungle (1899) et Le Chant de Kala Nag (1899) la suite symphonique avec soli et choeurs Le Livre de la Jungle, d'après R. Kipling
  • 1938-1945, Le Buisson ardent pour orchestre d'après Romain Rolland
  • 1939, La Loi de la Jungle pour orchestre
  • 1941-1944, Le Docteur Fabricius pour orchestre
  • 1942, Offrande musicale sur le nom de Bach pour orchestre
  • 1943, 211 Symphonie pour orchestre
  • 1949, Quintette pour harpe, flûte, violon, alto et violoncelle
  • 1949, Sonate à sept pour hautbois principal, flûte., harpe (ou clavier) et quatuor à cordes
  • sd., Sonatines pour piano à 4 mains
Revenir en haut Aller en bas
http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
Bertrand


Nombre de messages : 14522
Age : 40
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeSam 22 Déc - 0:00

Charles Koechlin Bild Charles Koechlin Ckoechlin Charles Koechlin 772_ChK_working Charles Koechlin Image006 Charles Koechlin 945_titel
Revenir en haut Aller en bas
http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
joachim


Nombre de messages : 1197
Age : 77
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeDim 23 Déc - 14:57

Je n'avais jamais vu de photos, il a l'air d'un patriarche (un peu comme Brahms à la fin de sa vie).

Son oeuvre est inégale (un peu comme Vincent d'Indy), mais il est regrettable que certains chefs d'oeuvres soient complètement oubliés : je pense bien sûr au Buisson Ardent, au Livre de la Jungle, la Symphonie d'Hymnes, La Forêt, mais aussi à sa sonate pour flûte et piano, le Septuor à vent, et cette merveille que j'ai entendu à la radio mais qui n'est même pas enregistrée : le Chant funèbre à la mémoire des jeunes femmes défuntes pour choeur et orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
Bertrand


Nombre de messages : 14522
Age : 40
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeDim 23 Déc - 17:21

Oui je suis bien d'accord le livre de la jungle est superbe, il y a une autre oeuvre qui a l'air bien, c'est "sur la voute etoilée". Tu connais ?

Charles Koechlin Koechlin_etoilee
Revenir en haut Aller en bas
http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
joachim


Nombre de messages : 1197
Age : 77
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeDim 23 Déc - 17:28

Non, je ne connais ni le Docteur Fabricius, ni la Voûte étoilée...

Ce que je peux dire c'est que si la Voûte est un poème symphonique du même genre que Sur les flots lointains, ou bien que "Au loin", c'est certainement magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
Bertrand


Nombre de messages : 14522
Age : 40
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeDim 23 Déc - 17:37

Il semvble qu'il s'agit des dernieres oeuvres du compositeur grand amateur d'astronomie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
joachim


Nombre de messages : 1197
Age : 77
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeDim 23 Déc - 18:17

D'après le numéro d'opus, Fabricius op 202 devrait être une de ses dernières oeuvres (il y a 225 opus je crois). Mais la Voûte étoilée, op 129, est très proche de Sur les flots lointains op 130 (1933).
Revenir en haut Aller en bas
kfigaro




Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 31/03/2007

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeMer 26 Déc - 11:19

joachim a écrit:
et cette merveille que j'ai entendu à la radio mais qui n'est même pas enregistrée : le Chant funèbre à la mémoire des jeunes femmes défuntes pour choeur et orchestre.
mais si, elle existe ici :
http://astore.amazon.fr/chet-21/detail/B000B9OA2E

et je confirme que c'est absolument sublime, tout comme le reste de ce double-CD d'ailleurs !
Revenir en haut Aller en bas
kfigaro




Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 31/03/2007

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeMer 26 Déc - 11:26

Bertrand a écrit:
Il laisse un catalogue de 225 numéros. Son traité d'orchestration est publié à titre posthume de en 1954-1959. Il a aussi orchestré Khamma de Debussy.
J'ajoute qu'il a aussi enseigné à d'innombrables élèves devenus célèbres par la suite dans le cinéma comme Lalo Schifrin ou Paul Misraki, et ce qui est étonnant c'est de retrouver constamment chez eux cette marque harmonique et orchestrale indélébile que Koechlin leur a imprimé...

Prenez n'importe quelle musique de film de Schifrin et Misraki et vous serez frappé de constater leur aspect profondément "koechlinesque", je pense à "The fox", "Voyage of the damned" ou à des perles comme "Sans famille", "La châtelaine du Liban", un tel raffinement n'est pas si courant dans la musique filmique (qui use souvent de tas de clichés, surtout la musique de film la plus contemporaine)...
Revenir en haut Aller en bas
kfigaro




Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 31/03/2007

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeMer 26 Déc - 11:38

Bertrand a écrit:
Oui je suis bien d'accord le livre de la jungle est superbe, il y a une autre oeuvre qui a l'air bien, c'est "sur la voute etoilée". Tu connais ?
Moi je connais et je te la recommande aussi, c'est typique de son style : textures impressionnistes, extrême sophistication au niveau des accords, orchestrations pastels ou chatoyantes, bref le meilleur de Debussy mais en plus moderniste encore !

Sinon les "Heures Persanes" dans leur version orchestrale (c'est normalement écrit pour piano) sont également à tomber, l'écriture est exquise... à part Messiaen, il s'agit sûrement du dernier impressionniste français, il a poussé la logique de ce mouvement jusqu'à son extrême limite.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Le Chevalier mélomane
Le Chevalier mélomane
joachim


Nombre de messages : 1197
Age : 77
Localisation : Nord (Avesnois)
Date d'inscription : 01/05/2007

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeMer 26 Déc - 19:40

Les Heures persanes, à mon avis, il faut les écouter dans leur version orchestrale. La suite (16 pièces) dure environ 70 minutes, au piano c'est trop long. Il n'y a presque que des mouvements lents, au piano c'est interminable. Avec les couleurs orchestrales, ça passe mieux, bien qu'un peu longuet quand même.

Et en plus, si on croit entendre des mélodies orientalisantes, on reste sur sa faim. Dans ce cas mieux vaut les Brises d'Orient de Félicien David (également une longue suite).

Quand tu parles d'impressionnisme français, tu as tout à fait raison, dans les Heures persanes, il n'y a que des impressions, c'est à dire rien de concret, même pas un air, une mélodie, qu'on peut retenir ou fredonner par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
kfigaro




Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 31/03/2007

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeJeu 27 Déc - 11:16

Les "Brises d'Orient" de Félicien David ? punaise, ça ne me dit rien du tout... je vais essayer de chercher ça !
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Sage du forum
Sage du forum
Jean


Nombre de messages : 12123
Age : 81
Localisation : Hte Savoie
Date d'inscription : 10/04/2007

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeJeu 27 Déc - 11:32

Felicien David est en plein 19eme et son écriture forcément teès différente de celle de Koechlin....j'ai de très beaux trios pour violons violocelle et piano de ce compositeur (qui entre autre, si ma mémoire est bonne, ...a fait partie de la "cohorte" accompagnant Napoleon en Egypte...
(mais sans doute pas comme son "favori"! Smile ...
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
Bertrand


Nombre de messages : 14522
Age : 40
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeJeu 27 Déc - 14:45

Il va falloir que je me plonge plus dans Koechlin ca semble fascinant comme oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel


Nombre de messages : 6418
Age : 65
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeMer 10 Déc - 1:14

Les Chants de Nectaire, trois disques de flûte seule par Pierre-Yves Artaud (Sisyphe 1998), divisés en trois séries
- 32 pièces d'après la Révolte des Anges d'Anatole France,
- Dans la forêt antique,
- Prières, danses et cortèges pour les Dieux familiers
Charles Koechlin 31TX66PXQVL._SL500_AA240_

La Révolte des Anges est un roman philosophique et mythique où le berger Nectaire fascine son entourage en jouant de sa flûte.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel


Nombre de messages : 6418
Age : 65
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeVen 12 Déc - 0:50

Le Docteur Fabricius, dir. Heinz Holliger (Hänssler 2004)
Charles Koechlin 41o8Hj6cR2L._SL500_AA240_

que j’aime beaucoup et dont certains passages sont particulièrement beaux.
Alors que dans Vers la Voûte étoilée, les mondes lointains paraissent encore comme une forme différente et merveilleuse de la réalité, le Ciel étoilé dans Fabricius n’est plus qu’une utopie, un rêve qui s’évanouit en douceur à la fin, disparaît lorsque le personnage s’éveille. La disparition du rêve et le réveil méditatif du rêveur à la « réalité », c’est l’un des moments magiques du Fabricius. La Révolte atonale et fuguée, la rébellion contre l’injustice et l’indifférence débouche paradoxalement sur le choral dont le thème est Aus tiefer Not schrei’ ich zu Dir (je crie vers toi du fond de ma détresse) – d’après le livret signé Otfrid Nies
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel


Nombre de messages : 6418
Age : 65
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeJeu 18 Déc - 1:59

Au fait, Bertrand, connais-tu ce Fabricius ?
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
Bertrand


Nombre de messages : 14522
Age : 40
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeJeu 18 Déc - 2:06

Non du tout, à tort je pense car Koechlin c'est quelque chose ! et toi tu me recommandes ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel


Nombre de messages : 6418
Age : 65
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeJeu 18 Déc - 2:12

Il y a dans ce Fabricius toutes sortes de moments, c'est un poème symphonique tour à tour exalté et méditatif.
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand
Administrateur et Mahlerien du forum
Administrateur et Mahlerien du forum
Bertrand


Nombre de messages : 14522
Age : 40
Localisation : A Strasbourg dans mon musée imaginaire
Date d'inscription : 12/02/2007

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeJeu 18 Déc - 2:19

Intéressant mélange des genres.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.classiquenews.com/public/homepage.aspx
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel


Nombre de messages : 6418
Age : 65
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeJeu 18 Déc - 2:46

Il me fait l'impression qu'on peut y entrer de bien des manières. Les titres des sections donnent un peu le ton : Le Manoir, La Douleur, La Révolte, Le Ciel étoilé, La Nature, la vie, l'espoir, La Joie.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Michel
Administrateur
Administrateur
Jean-Michel


Nombre de messages : 6418
Age : 65
Localisation : En Alsace
Date d'inscription : 04/04/2008

Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitimeVen 5 Juin - 0:35

Chansons bretonnes opus 155, sonate pour violoncelle opus 66 (et la sonate pour violoncelle de Claude Debussy), Roglit Ishay au piano et Peter Bruns au violoncelle (Hänssler 2007)
Contrairement à ce que le titre donne à penser, ce ne sont pas des mélodies chantées mais des pièces instrumentales. Ces chansons ont une profondeur inattendue à cause du son mêlé du piano et du violoncelle. Le programme est tout à fait bien conçu : trois recueils de chansons entrecoupés de sonates. Un délice du genre.
Charles Koechlin 51ifc-hfXNL._SL500_AA240_
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Charles Koechlin Empty
MessageSujet: Re: Charles Koechlin   Charles Koechlin Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Charles Koechlin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charles Koechlin: le Livre de la Jungle
» Charles Munch
» Charles Tournemire
» Charles Ives
» Charles Piroye

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universalis :: Musique moderne-
Sauter vers: